.
.

Le triomphe de la vérité

.

Promotion de l’art culinaire japonais: Le Béninois Jean Charbel Karam, premier Africain couronné pour son talent


(A gche), Le promoteur du restaurant Wasabi, Jean Charbel Karam reçoit son certificat des mains de ‘lAmbassadeur Tsugawa Takahisa (à dte)

Expert en cuisine japonaise avec des tours qui font vivre aux papilles de la clientèle, le goût simple et merveilleux des mets comme le « sushi », le « sashimi » ou encore le « kakiage », le promoteur du restaurant Wasabi, Jean Charbel Karam, a été fait le jeudi 25 février 2021, « ambassadeur de bonne volonté pour la diffusion de la cuisine japonaise ». Une distinction décernée par le Japon aux acteurs qui promeuvent les charmes et la qualité indéniable de la culture et de la cuisine japonaise.

L’affection du promoteur du restaurant Wasabi à la cuisine japonaise s’est révélée, il y a bien longtemps. Très jeune, Jean Charbel Karam d’origine libanaise, était très attiré par les films japonais et d’autres clichés qu’il trouvait « exotiques ». Sous l’inspiration de son père, il effectue un voyage au Japon où il découvre et apprécie fort certaines valeurs propres à la culture japonaise, dont la sécurité, le respect, la propreté qui lui ont permis d’affiner ses connaissances sur l’art culinaire japonais. De retour au Bénin, Jean Charbel Karam décide de poursuivre son œuvre et de faire découvrir les merveilles des mets japonais aux Béninois, à travers le restaurant, Wasabi, sis à Cotonou. Un lieu par excellence affectionné des Béninois et des étrangers par la qualité des mets promus. « L’objectif est de montrer aux Béninois que mis à part la cuisine française et le chawarma, il existe d’autres horizons parfois bien meilleurs. Tout est basé sur la qualité des ingrédients et la simplicité du goût », révèle avec fierté le jeune ambassadeur de bonne volonté. La notoriété du restaurant Wasabi est bien connue du premier citoyen japonais au Bénin, l’Ambassadeur Tsugawa Takahisa. « Wasabi a su trouver la stratégie adéquate d’harmonie entre ses plats et les besoins de ses clients, ce qui lui permet aujourd’hui de disposer d’une gamme de cuisines qui intéressent aussi bien les étrangers que les Béninois », a-t-il reconnu, tout en adressant ses félicitations au récipiendaire et à l’équipe de Wasabi. Il a également souhaité une franche collaboration avec le spécialiste pour faire la promotion de l’art culinaire japonais au Bénin. « Je souhaite que Monsieur Karam s’efforce toujours de continuer dans cette initiative et renforcer ses actions de promotion de la cuisine japonaise au Bénin. J’espère que nous pouvons travailler ensemble pour la promotion de la cuisine japonaise au Bénin », a-t-il dit. Un vœu qui a ému l’heureux récipiendaire. « La cuisine japonaise au Bénin a fait un parcours exceptionnel. Il a fallu l’adapter à la culture et au goût des Béninois. Nous espérons qu’au fil des années cette pratique se rependra de plus en plus et permettra au peuple béninois de goûter à une cuisine basée sur la simplicité du goût. C’est pour moi un honneur de promouvoir la cuisine japonaise », a-t-il dit avant de recevoir la distinction des mains de l’Ambassadeur Tsugawa Takahisa. Il faut noter que ce certificat est le tout premier à être décerné en Afrique.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Promotion de l’art culinaire japonais: Le Béninois Jean Charbel Karam, premier Africain couronné pour son talent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *