.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée de retrouvailles des membres de l’ASSIPROB: Les imprimeurs de Bohicon consolident leur union


Vues : 0

(Paris gagné pour Rogatien Somalon et son équipe)

Le président de l’ASSIPROB Rogatien Somalon lors de la cérémonie

Réunis au sein de l’association des imprimeurs professionnels de Bohicon (ASSIPROB), les imprimeurs de la ville carrefour ont organisé le  dimanche 14 février 2020, la 4ème édition de la journée de réflexion et de réjouissance des imprimeurs à l’hôtel La Préférence à Bohicon. Placé sous le parrainage  de Nicaise Allakpa, directeur de l’imprimerie ‘’Les Associés’’ cette cérémonie a été conduite de main de maitre par le premier responsable de l’association, le président Rogatien Somalon. Autour de lui, ces hommes et femmes unis par le même corps de métier qu’est l’imprimerie ont échangé sur le devenir de leur secteur et entendent travailler à le faire grandir pour l’épanouissement de chacun et de tous. 

Née en 2011 pour unifier les imprimeurs de la ville de Bohicon élargie aux autres communes du département du Zou, l’Association des Imprimeurs professionnels de Bohicon a réitéré leur engagement à faire la route ensemble malgré les difficultés et des divergences qui minent le secteur. En effet, à l’ouverture de la cérémonie, le président Rogatien Solamon sa souhaité le bienvenue à ses collègues et leur a rappelé le bien-fondé de cette rencontre qui ne se résume pas à la réjouissance, mais qui a pour objectif de raffermir les liens entre les acteurs d’un même secteur.  Pour lui, il est important qu’à la fin de chaque année, que les imprimeurs se retrouvent pour échanger, partager un repas et prendre de nouveaux  engagements pour la visibilité, l’épanouissement et le mieux-être des imprimeurs. « Nous avons créé  cette association pour conjuguer nos efforts et élaborer de vrai idéologies pour pouvoir prospérer. L’ASSIPROB ne se résume ^pas uniquement aux imprimeurs de Bohicon. Ça s’étend sur Covè, Abomey, Zogbodomey, etc… toutes les communes du Zou en réalité », a affirmé le secrétaire général,  Nicola Klikpa. Ce dernier a   dans sa prise de parole rappelé les vertus qui caractérisent un bon imprimeur.  Des vertus qui se résument au travail bien fait, au respect des délais de livraison au respect de la clientèle et à la compréhension avec les collègues autour des marchés.

Plusieurs autres membres du bureau et même les anciens de la profession sont intervenus pour féliciter l’organisation de cette cérémonie qui a réuni au-delà des imprimeurs, des acteurs d’autres secteurs comme des enseignants, des mécaniciens diésélistes des conducteurs etc… Un hommage a été rendu  à l’un des doyens de la profession, Théodore Anagonouga, directeur de l’imprimerie Josaphat. Il a, à son tour remercié le bureau, le comité d’organisation pour la réussite de la 4ème édition des retrouvailles des imprimeurs et a souhaité l’unité aux acteurs. Il a été abordé les questions liées à l’examen de qualification de métier (CQM) dans lequel certaines spécialités de l’imprimerie sont marginalisées. Des réflexions sont en cours selon le président Rogatien Somalon afin que de Bohicon, les autres responsables d’association d’imprimeurs dans les autres départements se réunissent pour réfléchir à la question.

Ils ont dit

Rogatien SOMALON, Directeur de ‘’l’Imprimerie KINDJO’’, Président de l’ASSIPROB

« Nous travaillons à trouver au fur et à mesure des solutions aux problèmes » 

« La fête a été très belle et j’en suis ravi. J’ai été  porté à la tête de l’association en juillet 2014 en tant que président. Une fois installé, j’ai essayé de réformer  et de dynamiser un peu l’association, ce que les collègues ont apprécié. J’ai donc souhaité que chaque année, les imprimeurs se retrouvent pour une journée de réflexion et de réjouissance. L’objectif premier de cette rencontre est de se parler, de travailler à se faire confiance et de donner une visibilité à notre corporation.  J’ai été reconduit après mon premier mandat à la tête de l’association en 2017. Les collègues ont insisté d’ailleurs parce que pour eux,  nous avons mis  en place une gestion concertée et saine à la tête de l’association. Donc, nous sommes dans la continuité et cette soirée en dit long.  Nous avons des difficultés, d’énormes difficultés, mais nous travaillons à trouver au fur et à mesure des solutions à ces problèmes pour l’épanouissement de chacun et de tous ».

Nicola Klikpa, Imprimeur, Secrétaire général de l’association des imprimeurs professionnels de Bohicon (ASSIPROB)

« C’est une satisfaction totale vue l’engouement que cela a suscité »

« Nous avons édité cette fête déjà quatre fois et nous sommes à la 4ème édition cette année. C’est une satisfaction totale vue l’engouement que cela a suscité cette année. Les réels problèmes que nous avons s’expliquent surtout par des divergences dans les idéologies. C’est-à-dire qu’au sein de la profession d’imprimerie, il y a plusieurs spécialités. Il y a les graphistes parmi nous, les machinistes, les typographes, les cachetiers   et ainsi de suite. Ce qui fait que parfois, nous n’arrivons pas à parler le même langage et ça impacte sur l’association. Je vous donne un exemple, lorsque le CQM est venu, l’examen de qualification de métier, l’épreuve qui est envoyée concerne les typographes offsettistes. Jusque-là, nous n’avons pas encore réussi à avoir  une épreuve pour les graphistes numériques, ceux qui font le PAO etc…, nous n’avons pas encore réussir nouer cette spécialité avec l’Etat pour que désormais, on leur propose des épreuves adéquats pour le CQM ».

Jonas Agongbe, Responsable  de l’Imprimerie ‘’MIMOSA’’

« Je voudrais inviter  nos clients à  nous faire confiance »

« Les imprimeurs ont décidé de se voir, de rester ensemble, de se parler, et de partager ne serais-ce qu’un repas ensemble. On le faisait, mais cela n’avait jamais connu cet engouement  et cette forte mobilisation que nous avons vus ce soir.    Je crois que c’est un pari gagné. Nous avons bien fait de nous voir, pour  se prodiguer des conseils et de réfléchir sur les sujets qui fâchent. Notre objectif, c’est de s’unir, travailler dans une synergie pour  un développement harmonieux de Notre secteur.   Mon appel à l’endroit de nos clients est qu’ils doivent nous faire confiance et savoir que leur satisfaction reste pour nous une priorité. Ils doivent aussi savoir que les matières premières coûtent chères de nos jours et qu’ils doivent nous comprendre à desmoments donnés ».

Nicaise Allakpa, Directeur de l’imprimerie ‘’Les Associés’’ Parrain de l’événement

« Nous avons fait ce qu’il faut … pour que cette fête soit belle »

« Je suis très heureux de ce qui se passe ici ce soir. C’est la preuve que si on décide de faire quelque chose, on peut le faire. Il suffit de s’y mettre et avec volonté et foi, on y arrive. Au départ les collègues ont trainé un peu les pas, mais nous avons dit niet,, cette rencontre doit tenir et nous avons fait ce qu’il faut. Je voudrais remercier le comité d’organisation qui a donné le meilleur de lui-même afin que cette fête soit belle. J’invite les collègues à plus de responsabilités. Le métier de l’imprimerie est un métier noble et très vaste avec plusieurs spécialités. Donc, nous avons besoin de nous unir, de travailler en synergie pour un lendemain meilleur. Je souhaite longue vie à l’ASSIPROB et que le meilleur soit pour chacun de nous. »

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page