.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse de doctorat en sciences de la communication, information et média: Eugène Allossoukpo décroche son grade de docteur


Visits: 40

Eugène Allossoukpo, Docteur en sciences de la communication, information et média

Mention Très Honorable avec les félicitations du jury. C’est l’appréciation finale du jury après la soutenance de la thèse de doctorat du journaliste Eugène Allossoukpo, ce samedi 26 décembre 2020 à l’INFOSEC de Cotonou. Le jury présidé par le Professeur Léon Bani Bio Bigou lui a décerné le titre de docteur après qu’il a planché sur le thème : « Parlements dans l’espace UEMOA, dynamiques fonctionnelles et enjeux communicationnels : cas du Bénin et du Togo». Ce travail de recherche soutenu dans le cadre de l’Evangel Christian University of America, une université de l’Etat de Louisiane aux Etats-Unis, donne à l’impétrant le titre de docteur en Sciences de l’information, de la communication et média. Sous la codirection des Professeurs Georges S.A. Avuh et Charles Henderson, Eugène Allossoukpo a montré comment se mettent en place les dynamiques fonctionnelles entre les parlements du Bénin et du Togo en matière de communication institutionnelle et politique. La question centrale qu’il s’est posée est celle-ci : Les Parlements du Bénin et du Togo sont-ils dynamiques autant dans leur fonctionnement que dans leurs communications institutionnelle et politique? Il s’est agi pour Eugène Allossoukpo d’analyser les capacités fonctionnelles des deux Parlements à faire face à leurs missions et de déterminer les forces et faiblesses qui sont les leurs en matière de communication tout en proposant de nouvelles approches de solutions. Au terme de son étude, l’impétrant relève que les populations ont une perception très mitigée du Parlement, favorisée du reste par des communications ascendante et descendante défaillantes. Il suggère entre autres de renforcer les actions de communication, en créant des directions techniques spécifiquement chargées de la communication institutionnelle et de la communication politique, le tout sous la coupole du directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale. Il propose également de légaliser la cellule de presse et de communication personnelle du président de l’Assemblée nationale. Il urge aussi selon lui de mettre en place une gestion dépolitisée et managériale de l’administration parlementaire, en améliorant les relations entre le parlement, le parlementaire et les populations. « La question de la communication et des rapports entre les parlements et les populations, cela dépend de nous. C’est nous-mêmes qui sommes à la base de nos propres malheurs », a reconnu le Professeur Léon Bani Bio Bigou, Président du Jury de soutenance par ailleurs ancien député et ancien vice-président de l’Assemblée nationale du Bénin. « Du coup, quand on dit que vous êtes un homme politique, on dit que vous êtes un menteur. Ça fait mal », a-t-il ajouté. En décernant le grade de docteur à Eugène Allossoukpo, les cinq membres du jury ont salué un travail de recherche qui servira à améliorer les relations entre les parlementaires du Togo et du Bénin et leurs mandants.

Olivier ALLOCHEME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page