.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rapport mondial sur le développement humain: Le Bénin avance de 5 places


Vues : 0

Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané

Le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané et le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement ont procédé, lundi 21 décembre à Cotonou au lancement pour le compte du Bénin du Rapport mondial sur le développement humain. Une Cérémonie qui fait suite à un précédent lancement le 15 décembre dernier au niveau international et au cours de laquelle le ministre d’Etat a fait part des efforts faits par le gouvernement du président Talon pour l’amélioration des conditions de vie des béninois.

« Le développement humain et l’anthropocène : la prochaine frontière ». C’est le thème autour duquel a été publié le rapport 2020 sur le développement du capital humain. Aouale Mohamed Abchir, représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) l’entrevoit comme une nouvelle opportunité de partage et d’enrichissement sur le paradigme du développement humain prôné depuis plus de trente ans par l’institution qu’il représente au Bénin. « Ce rapport rappelle les progrès importants en matière de développement humain que l’humanité a accomplis en 30 ans et met l’accent sur les pressions humaines sur la planète engendrant des défis allant du changement climatique à l’effondrement de la biodiversité », révèle-t-il. Selon ses explications, le rapport fait valoir que cette situation pourrait faire basculer le monde dans les prochaines années dans une nouvelle ère géologique, l’Anthropocène et dans laquelle l’Homme est l’acteur central.
Aouale Mohamed Abchir retient selon lui, trois messages principaux de ce rapport. Le premier, c’est que la survenue et l’expansion de la pandémie du Covid-19 ont exacerbé une myriade d’inégalités dans le développement humain. Le second message d’après ses propos, c’est que le rapport renseigne « que de nombreuses inégalités dans le développement humain se sont accentuées et continuent de s’accroître ». Et le dernier message à retenir du rapport, c’est que du fait des nombreuses pressions de l’activité humaine sur la nature, l’environnement et l’écosystème, la civilisation humaine entrent maintenant dans une nouvelle époque géologique qu’est l’anthropocène.
La vision de développement et le Bond significatif du Bénin
« Ce rapport aborde un sujet capital pour notre survie dans de bonnes conditions », indique le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Ce qui le réjouit, c’est que ce rapport encourage à faire des efforts particuliers pour diminuer la pression exercée sur la planète. C’est pour cela, pense-t-il qu’il faut donc une synergie d’actions. D’où son appel à tous, notamment aux acteurs de la société civile et aux politiques. « Nos efforts dans l’atteinte de cet objectif doivent être équitablement partagés. Les pays qui renoncent à utiliser leurs ressources fossiles par exemple, devraient pouvoir bénéficier de transferts de technologies adéquates », plaide-t-il.
Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement a ensuite fait part des actions engagées par le gouvernement du président Patrice Talon et qui ont permis au Bénin de faire des avancées significatives selon le rapport. « Je note avec satisfaction qu’en 2019, le Bénin a progressé de 5 places dans le classement mondial basé sur la qualité du développement humain. Notre pays est devenu 1er en termes de développement humain au sein de l’espace Uemoa et 3e dans l’espace Cedeao, derrière le Cap-Vert et le Ghana », annonce le ministre d’Etat. Occasion pour lui, de rappeler que les politiques et actions du gouvernement ont permis d’observer une forte croissance économique de plus de 6 % ces dernières années. « Les avancées notées au niveau des secteurs de la santé et de l’éducation résultent des mesures importantes prises par le gouvernement telles que la mise à disposition des infrastructures sanitaires, la hausse de la productivité, la lutte contre les faux médicaments, le renforcement de la présence du personnel soignant et éducatif », expose Abdoulaye Bio Tchané pour conforter sa thèse sur les avancées du Bénin.
Il citera en sus le renforcement du capital humain à travers le projet Arch ainsi que « le vaste programme d’accès universel à l’eau potable qui sont de véritables succès ». Mieux, la part consacrée au social s’est accrue progressivement dans le budget de l’Etat, allant de 27,5 % entre 2016 et 2019 à 43,3 % en 2020. Alors que pour l’année 2021, elle a été portée à 47,24 %. « Les politiques mises en œuvre par le gouvernement sont et seront en phase avec les recommandations du rapport », apprécie Abdoulaye Bio Tchané qui ne cache pas non plus sa satisfaction de constater que le rapport ait examiné en profondeur la problématique des changements climatiques et du réchauffement de la planète.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page