.
.

Le triomphe de la vérité

.

Kimura Sumio, Maire de Satte, à propos des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2021: «J’invite les athlètes béninois à faire preuve de compétences»


Vues : 1

Située dans la préfecture de Saitama à 50Km au nord de Tokyo (Japon), Satte est la ville qui va accueillir les athlètes béninois dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques Tokyo 2021. A moins d’un an de cette compétition internationale, la
ville travaille inlassablement pour offrir un meilleur cadre à ses hôtes. Au détour d’une interview réalisée par visioconférence, son premier responsable, le Maire Kimura Sumio, revient ici sur la particularité de cette belle ville et annonce les prémices pour un séjour inoubliable à Satte. Lisez plutôt.

La ville de Satte va accueillir les athlètes béninois après les jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Quelles sont les grandes caractéristiques de cette ville ?

La ville de Satte est symbolisée par des cerisiers sur la digue de Gonguéndô. C’est l’un des endroits les plus célèbres au Japon puisqu’il offre une vue magnifique. Il y a des cerisiers plantés sur une distance de 1 km puis un tunnel de cerisier qui offrent un paysage très chaleureux. Chaque année, environ deux millions de visiteurs en provenance de tout le Japon viennent apprécier cet endroit. Malheureusement ce n’est pas le cas cette année, au regard de la pandémie du Covid-19. Nous avons aussi un parc où nous pouvons également apprécier les diverses fleurs de saison : les hortensia en juin, lycoris radiata (les fleurs rouges) en septembre, narcissus en janvier. Ce parc qui est visité par de nombreux touristes est situé au cœur de la ville de Satte et fait tout son charme. La ville de Satte dispose également d’un centre d’arts martiaux et d’un centre sportif municipal composé d’un terrain d’athlétisme, de tennis en gazon artificiel et un terrain de base-ball équipé d’un système d’éclairage. Elle dispose également d’un centre municipal culturel et sportif où nous organisons les événements sportif et culturel de grande envergure.

Quel est le sport le plus pratiqué à Satte et le nom de son athlète célèbre ?

Nous avons un très bon environnement sportif avec des centres bien équipés. Déjà depuis le cours primaire, les enfants se familiarisent au sport et pratiquent plusieurs disciplines dont : le base-ball, le football, le basket-ball et autres. Suite à l’annulation du tournoi de baseball cette année à cause du covid-19, les compétitions de base-ball de Saitama ont été jouées à Satte. En regardant ces jeunes jouer au base-ball, j’ai ressenti combien le sport était extraordinaire. En ce qui concerne la célébrité, Satte est fier d’avoir un joueur de base-ball dans l’équipe professionnelle et de m’avoir aussi, comme judoka.

Après la signature d’accord des jeux olympiques et paralympiques avec l’ambassadeur du Bénin et le Japon, la ville de Satte a organisé plusieurs activités d’échanges. Quelle activité vous a le plus impressionné ?

J’ai pris la fonction de maire en octobre 2019. Et depuis décembre 2019, nous sommes sous le coup de la pandémie du coronavirus. A cet effet, les activités ont été réduites. Néanmoins, ce qui m’a le plus marqué est la fête tenue en novembre 2019. A cette occasion, nous avons invité l’Ambassadeur du Bénin au Japon SEM Makarimi Abissola Adéchoubou et sa femme, le corps diplomatique du Bénin, Zakali JABIL, le père du basketteur japonais Rui HACHIMURA qui joue dans la NBA, à participer au déjeuner de garniture et échanger avec les citoyens. A cet effet, les enfants qui évoluent dans les clubs locaux de basketball ont adressé une lettre à Hachimura

Quelle relation envisagez-vous entretenir avec le Bénin ?

Nous envisageons de poursuivre les échanges avec la République du Bénin en invitant les joueurs et autres acteurs, même après les jeux olympiques de Tokyo aux événements sportifs, au programme touristique de Satte. Ceci, dans le but de redynamiser la relation à travers le sport et la culture.

Avant d’être maire de Satte, vous avez passé un bon moment en Afrique. C’était dans quel pays et quelle activité aviez-vous menée ?

J’avais l’inspiration de visiter les pays étrangers. D’abord quand j’étais encore étudiant, j’ai fait mon entrée dans l’entreprise Nippon Miningavec l’espoir de voyager en Outre-mer. Mais, j’ai trouvé un poste au Zaïre, actuellement RDC. Six mois plus tard, j’ai fait venir ma femme et mes deux enfants au Zaïre. Je vous annonce que mon troisième enfant est aussi né au Zaïre. Dans un premier temps, j’avais travaillé dans le domaine du développement des infrastructures. Ensuite, j’ai trouvé une place dans une entreprise d’exploitation des ressources de cuivre où j’ai aussi eu le privilège d’apprendre le Judo aux employés de l’entreprise.

Au-delà d’être maire, vous êtes un athlète de la ville de la ville de Satte. Quel message aviez-vous à adresser aux athlètes béninois qui prendront part aux jeux olympiques et paralympiques ?

Je les invite à consacrer beaucoup de leur temps aux exercices et entrainements en vue de cette compétition. Je les encourage à déployer largement leurs compétences et à jouer de leur force. Je souhaite du fond de mon cœur que les jeux olympiques et paralympiques de Tokyo soient une compétition mémorable pour les joueurs. Je suis très attaché à l’Afrique. J’éprouve l’envie de repartir au Zaïre mais, je compte bien visiter le Bénin.

Entretien réalisé par Rastel Dan

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page