.
.

Le triomphe de la vérité

.

1ère édition de leur fête de retrouvaille: Les filles et fils d’Agonlin résidant à Togba célèbrent l’unité


Vues : 0

Quelques membres du comité d’organisation avec la première adjointe au maire de Calavi, Mme Thérèse Kora

C’est une première dans la commune d’Abomey Calavi. Les filles et fils originaires du plateau d’Agonlin (Zagnanado, Covè, Ouinhi) ayant élu résidence dans l’arrondissement de Togba, commune d’Abomey Calvavi , se sont retrouvés ce dimanche 06 décembre 2020 pour mieux se connaître et célébrer l’unité. Une fête de retrouvaille des « Agonlinvi » résidents à Togba célébrée avec faste sous le regard fraternel de la première adjointe au maire de la commune de Calavi, Mme Thérèse Kora.

« Tout est parti du constat qui est que nous, filles et fils d’Agonlin sommes nombreux dans les quartiers de l’arrondissement de Togba sans se connaître réellement. Alors, nous avons mis en place le 13 janvier 2020 un forum whatsapp sur lequel nous échangions et sur lequel nous ajoutons nos frères d’Agonlin qui vivent dans le même arrondissement », a expliqué Serges Gandaho Houénon, président du comité d’organisation de cette fête de retrouvaille qui se réjouit de l’engouement que cette initiative a suscité : « J’avoue que nous avons été nous même surpris de voir tous ces frères et sœurs répondre présents à la fête. Pour Dr Wenceslas Mahoussi, maternellement natif d’Agonlin, la particularité de cette 1ère édition est qu’elle regroupe uniquement les natifs d’Agonlin résidant à Togba ou dans l’un des quartiers notamment Drabo, Ouéga Somè, Houèto et ses environs. A l’en croire, cette retrouvaille célébrée dans une confraternité digne des filles et fils d’Agonlin valorise spécifiquement l’art culinaires de la région Agonlin. « Vous ne verrez pas dans nos plats du riz ou je ne sais quoi. Vous verrez plutôt le Bigo qui est un mélange de farine de manioc et de la galette d’arachide, le Tominlogoé, un dérivé du maïs frais, du manioc cuit et plusieurs autres repas comme la pâte d’hier communément appelée «Wocoli».
«Je suis venue soutenir les filles et fils d’Agonlin dans ce creuset de retrouvaille fraternel qu’ils ont créé et qui est à sa première édition. Je les encourage beaucoup afin que cela puisse s’étendre sur les autres arrondissements de la commune de Calavi pour que les fils et filles d’Agonlin ne perdent pas leur origine», a laissé entendre la Première adjointe au maire d’Abomey-Calavi, Thérèse Kora qui se réjouit du respect des gestes barrières qu’observent les Agonlinvi présents sur les lieux. Il est important de rappeler que ce creuset qui fait objet de cette rencontre est un regroupement apolitique qui a pour objectif de permettre aux fils et filles d’Agonlin résidant à Togba de pouvoir se connaître et de valoriser la culture Agonlin sur la terre des Djakavi. Pour Serge Gandaho Houénon, cette rencontre de retrouvaille et de réjouissance ne sera pas la dernière car les fils et filles d’Agonlin résidant à Togba ont ensemble réfléchi sur les axes à entretenir pour un lendemain meilleur de ce creuset.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page