.
.

Le triomphe de la vérité

.

Oswald Homeky à propos des qualifications pour la CAN 2022: «Nous sommes au travail pour gagner et nous qualifier»


Le ministre des sports, Oswald Homeky

Le ministre des sports, Oswald Homeky était l’invité de l’émission «90 minutes pour convaincre» de l’Ortb (radio nationale), le dimanche 29 novembre 2020. Avec l’animatrice, il a abordé plus les questions relatives à la gestion du sport en général, et plus particulièrement au parcours du Bénin dans les éliminatoires de la CAN 2022 qui se déroulera au Cameroun. Et pour l’autorité, l’équipe est en bonne voie. En effet, le Bénin est 2e avec 7 points derrière le Nigéria 1er (8 points), et devant la Sierra Leone 3e (3points), le Lesotho dernier du groupe avec 2 points. A deux matchs de la qualification un contre le Nigéria (à domicile) et un contre la Sierra Leone (en déplacement), il importe que la préparation se fasse de façon minutieuse. Et dans cet ordre d’idée, l’autorité a annoncé que tout sera mis au point afin d’assurer une bonne préparation à l’équipe. «Le Bénin a pris désormais de bonnes habitudes. Nous faisons des stages pendant les plages qui sont libérées. Nous faisons des matchs amicaux. Vous vous souvenez du dernier que nous avons gagné face au Gabon au Portugal. Nous sommes là, nous allons nous préparer. Le staff technique travaille avec les joueurs. Nous aussi, nous sommes au travail et on sera prêt pour le match contre le Nigéria», a déclaré la première autorité du sport qui pense que par la grâce de Dieu «le Bénin gagnera son match et se qualifiera».

Si la qualification devrait se jouer en Sierra Leone…
Au cas où le Bénin raterait le coche à domicile contre le Nigéria, il dispose encore d’une chance. Mais, à voir les derniers matchs de l’adversaire (la Sierra Leone) qui a causé pas mal de problème au Nigéria, on se demande si l’équation ne serait pas difficile pour les hommes de Michel Dussuyer. A cette question, Oswald Homeky a lâché que «s’il est nécessaire que le Bénin gagne aille gagner à Freetown, il gagnera». «Vous savez, nous avons donné de bonnes habitudes à notre équipe. C’est aussi le but de tous ces matchs amicaux que nous faisons. C’est aussi le but de tous ces déplacements. Aujourd’hui, le Bénin sait jouer à domicile comme à l’étranger», a expliqué l’autorité qui précise «nous habituons les joueurs à jouer partout dans toutes les conditions. Aujourd’hui, notre équipe ne considère plus les terrains sur lesquels elle joue. Nous avons une bonne équipe ; un bon état d’esprit ». Aussi, le ministre a informé de ne avoir aucun doute pour la qualification du Bénin. «Nous allons aborder ces deux matchs avec sérénité, avec concentration. Tous les joueurs ont envie de retourner à la CAN. Je crois donc qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes», a fait savoir le ministre.

Bénin-Nigeria, au stade Kouhounou ou Charles de Gaulle ?
Abordant la question du stade qui accueillera le match contre le Nigéria, le ministre Homeky espère pour que l’équipe va retrouver le stade Général Mathieu Kérékou de Kouhounou. Selon ses explications, il est prévu initialement que le match contre le Nigéria se joue au stade Mathieu Kérékou. Mais compte tenu effets de la pandémie, il y a un décalage. «J’ai fait une réunion avec l’entreprise qui travaille il y a quelques jours. Ce qu’ils nous ont dit, c’est que dans le chronogramme, compte tenu des effets de la pandémie, il y a un décalage alors que nous espérions la livraison du stade pour le mois de mars. Et le match étant dans la période du 26 mars à peu près, nous voulions faire un petit forcing sur quelques jours afin de jouer ce match à Kouhounou», a d’abord informé le ministre qui souhaite refaire une nouvelle discussion avec l’entreprise afin de voir à quel niveau seront les travaux. «C’est important pour nous aussi de retourner à Kouhounou. Les joueurs ont envie d’aller jouer sur ce terrain qu’ils n’ont pas retrouver depuis longtemps. Si cela s’arrange on le fera. Si non, on continuera de jouer au stade Charles de Gaulle», a poursuivi le ministre. Il a également abordé plusieurs autres points notamment les réformes en cours pour la professionnalisation du sport au Bénin, le démarrage des activités sportives sur la base d’un protocole sanitaire, et surtout le tournoi Ufoa B des U20 que le pays abritera à partir du 5 décembre prochain.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *