.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse de doctorat de Oumêmath Baguiri: Le jury lui décerne la mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité


Dr. Oumêmath Baguiri

L’amphithéâtre ex-flash de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre, ce lundi 09 novembre 2020, à la soutenance de thèse de Oumêmath Baguiri du département de Sociologie-Anthropologie. Le jury international chargé d’évaluer les travaux de l’impétrante a été présidé par Cyriaque Ahodékon, Professeur titulaire des Universités du CAMES, Université d’Abomey-Calavi.

«Acteurs et logiques autour de la durabilité sociale de l’aménagement participatif des forêts classées des Monts Kouffé et de Wari-Maro au Bénin». Tel est le thème défendu par la candidate au doctorat de l’Université d’Abomey-Calavi Oumêmath Baguiri, et qui lui mérité la mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité. A l’en croire, l’objectif général de la recherche est d’analyser la logique des acteurs autour de la persistance de la non durabilité sociale de l’aménagement participatif des forêts classées des Monts Kouffé et de Wari-Maro. En effet, cette recherche est partie d’un constat que l’impétrante a évoqué lors de sa présentation. «Malgré les différentes lois et conventions qui ont été ratifiées en matière de gestion durable des terres, en matière de gestion durable des ressources forestières et malgré l’arsenal institutionnel qui a été mis en place pour la gestion des ressources forestières, on s’est rendu compte qu’il y a toujours une résurgence des pratiques anthropique destructives des forêts», a-t-elle fait savoir en ajoutant que le problème majeur de cette analyse est la non durabilité sociale de l’aménagement participatif des forêts classées des Monts Kouffé et de Wari-Maro. A terme de sa présentation, les membres du jury ont pris la parole pour lui adresser leurs félicitations ainsi que leurs critiques, questions, apports et autres observations pour améliorer la qualité scientifique de sa thèse avant de la déclarer digne du grade de Docteur de l’Université d’Abomey-Calavi dans l’option Sociologie du développement avec la mention très honorable avec félicitations du jury à l’unanimité. Ce jury international présidé par le professeur titulaire des Universités du CAMES, Université d’Abomey-Calavi, Cyriaque Ahodékon avait comme rapporteur Albert Tingbé Azalou, professeur titulaire des Universités du CAMES, Université d’Abomey-Calavi et examinateurs Kokou Mawulikplimi Gbémou, professeur titulaire des Universités du CAMES, Université de Lomé au Togo, Pascal Dakpo, professeur titulaire des Universités du CAMES, Université d’Abomey-Calavi, Abou-Bakari Imorou, professeur titulaire des Universités du CAMES, Université d’Abomey-Calavi et Afiwa Pépévi Kpakpo Lodonou, Maître de conférence à l’Université de Lomé au Togo. En termes de perspective, la toute nouvelle Docteur Oumêmath Baguiri a conçu que la persistance de la non durabilité sociale l’aménagement participatif de forêts classées dépend de l’organisation sociale des acteurs, elle dépend également de la représentation sociale des forêts et des mauvaises conditions de vie des communautés riveraines. Selon elle, si ses acteurs arrivent à agir sur différentes variables, ils peuvent atteindre la durabilité sociale de l’aménagement participatif des forêts classés des Monts Kouffé et de Wari-Maro.

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *