.
.

Le triomphe de la vérité

.

Identification des réserves administratives à Abomey-Calavi: Le maire Ahouandjinou donne un ultimatum de 7 jours aux cabinets géomètres


Vues : 0

Le Maire Ahouandjinou lors de l’ouverture de la séance

La salle de conférence de la mairie d’Abomey-Calavi a abrité, le jeudi 13 août 2020, une séance de travail entre le Maire Angelo Evariste Ahouandjinou et les acteurs impliqués dans la gestion du foncier dans la commune. Cette rencontre a connu la participation de l’Ordre national des géomètres-experts, l’Ordre national des architectes et urbanistes, les cabinets de géomètres, IGN, les chefs d’arrondissements, les cadres de la mairie, et les membres de la société civile.

L’objectif de cette séance initiée par le Maire Angelo Ahouandjinou est de faire l’évaluation de la gestion foncière dans la commune d’Abomey-Calavi. En effet, à l’ouverture des échanges, il a fait savoir que c’est dans l’optique de changer le paradigme de mauvaise gestion dans le domaine foncier dans la commune qu’il a convoqué cette séance qui est la première d’une série. Abordant chaque point de l’ordre du jour, l’autorité communale a exprimé son désir de laver cette image qu’on colle à la commune à tort ou à raison avant d’inviter les acteurs à une franche collaboration dans la dynamique qui est en cours actuellement dans le pays. En ce qui concerne l’opération de retour des réserves administratives dans le patrimoine foncier de la commune, l’édile de la ville d’Abomey-Calavi a laissé entendre qu’il mise sur la franche collaboration des citoyens, cabinets de géomètres et comités d’identification des domaines pour que les réserves administratives soient effectivement identifiées. Il a pour finir, demandé aux cabinets de géomètres qu’ils ont jusqu’au 20 août pour déposer les rapports dans le souci de faciliter la mission au comité d’identification des réserves administratives. Les échanges de cette séance de travail ont permis de faire l’état des lieux des opérations de lotissement dans les arrondissements de la commune, ainsi que le diagnostic des goulots d’étranglement qui empêchent l’évolution des opérations de lotissement, car la libre intervention sur des sujets pertinents des uns et des autres a permis à l’autorité communale d’appréhender la source des difficultés rencontrées sur le terrain pendant les opérations de lotissement. Ils ont par ailleurs permis de faire le point d’exécution des opérations et celui des audits. Invité spécialement à cette séance par l’autorité communale, le Procureur Medessey Aubert Kodjo, président du Tribunal de première instance d’Abomey-Calavi a fait savoir son souci du respect des dispositions du code foncier domanial en République du Bénin notamment l’article 511 qui n’est du tout pas respecté, selon lui. « Le paquet est ferme, les infractions foncières seront punies conformément aux dispositions du code foncier domanial », a-t-il martelé. A noter que cette séance a également permis aux participants de faire différentes propositions au Maire Angelo Évariste Ahouandjinou. Il s’agit de la mise en place de l’AIF, du système d’immatriculation des périmètres, de la dotation des matériels pour le contrôle du foncier et d’un mécanisme pour faire respecter le code foncier domanial dans la commune d’Abomey-Calavi.

Laurent D. KOSSOUHO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page