.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion du PMSD: Le Pnud soutient le développement des communes du Bénin


On voit au milieu en tenue bleue, la Présidente du CTG, à côté en pantalon kaki le Représentant Résident du PNUD, en tenue marron le Maire de Savalou.

Le Comité Technique de Gestion (CTG) du Projet Moyens de Subsistance Durables (PMSD), a tenu sa deuxième session de l’année du 29 au 30 juillet 2020 à Dassa. Cette session appuyée par le Gouvernement béninois, le Fonds pour l’Environnement Mondial et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), vise à mettre en place des moyens de subsistance durables et à réduire la vulnérabilité des communautés face aux effets néfastes des changements climatiques dans cinq communes du Bénin.

Les travaux de la deuxième session du Comité technique de gestion du Projet Moyens de Subsistance Durables (PMSD) de l’année 2020 ont  été conduits par la Secrétaire Générale Adjointe du Ministère du Plan et du Développement et rendus possibles grâce à l’appui du Gouvernement, le Fonds pour l’Environnement Mondial et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). A l’occasion de cette session, le Représentant résident du PNUD au Bénin, Bouri Jean Victor Sanhouidi a rappelé que l’objectif du PMSD est de renforcer les capacités de résilience des communautés à la base et donner aux collectivités locales des capacités techniques de planification pour leur permettre de rendre climato-sensibles leurs plans et actions de développement. Cette session a permis aux participants d’analyser les performances du projet et de formuler des recommandations à l’endroit de l’unité de gestion dudit projet. A cet effet, Le PMSD a assisté quatre communes sur cinq, prenant en compte les changements climatiques et le genre dans leur Plan de développement communal. Au total, il y  a six  infrastructures d’eau qui sont en cours de réalisation à Kpakpalaré et Kadolassi à Ouaké, Damà et Aouiankanmè à Savalou, Kotan à Avrankou et Agbodji à Bopa par le projet. La réception de quatre infrastructures est déjà effective. Les travaux ont démarré à Bopa dans le village d’Agbodji pour l’aménagement d’un site de 10 ha extensibles au profit des populations et les dispositifs d’irrigation ont été installés y compris la réalisation d’un forage qui a débouché sur une source d’eau artésienne.

Une visite de terrain a été effectuée dans les villages de Damè et Aouiankanmè . Selon les explications du Représentant résidant du PNUD, le PMSD contribue à l’atteinte de l’Effet 1 du document de programme de coopération entre le Bénin et le PNUD qui stipule que d’ici à 2023, la population du Bénin, en particulier ses éléments les plus vulnérables, est plus résiliente et jouit d’une meilleure qualité de vie grâce à l’accès à un travail décent, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et aux énergies propres et grâce à la gestion durable des ressources naturelles, des effets négatifs des changements climatiques, des crises et des catastrophes.

 « J’éprouve un plaisir d’avoir été présent à cette session du Comité Technique de Gestion du projet. J’ai beaucoup appris à travers nos échanges et la visite de terrain. Ce que j’ai vu m’a conforté que l’accompagnement que nous apportons est utile et que nous sommes sur le bon chemin, comme en témoignent les résultats sur le terrain. Le succès tient à la mobilisation des populations et à l’appropriation. Nous avons l’engagement des autorités locales et cela nous encourage à poursuivre notre accompagnement», a déclaré M. Bouri Jean Victor Sanhouidi, Représentant Résident a.i. du PNUD au Bénin.

Il est à noter que le PMSD contribue à l’atteinte de l’Effet 1 du document de programme de coopération entre le Bénin et le PNUD qui stipule que d’ici à 2023, la population du Bénin, en particulier ses éléments les plus vulnérables, est plus résiliente et jouit d’une meilleure qualité de vie grâce à l’accès à un travail décent, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et aux énergies propres et grâce à la gestion durable des ressources naturelles, des effets négatifs des changements climatiques, des crises et des catastrophes.

« Je voudrais réitérer l’entière disponibilité du PNUD à accomplir sa mission au sein du Comité Technique de Gestion du PMSD, et à apporter son plein soutien à la réussite de la présente session », a notifié le Représentant résident du PNUD au Bénin, Bouri Jean Victor Sanhouidi lors de l’ouverture de cette deuxième session.

Des recommandations faites à l’issue de la session

Dans l’après-midi du mercredi 29 juillet 2020, les participants à cet atelier ont effectué une visite sur les sites de Damè et d’Aouiankanmè dans la commune de Savalou. A cette occasion, l’équipe de gestion du projet a eu l’accompagnement de la Mairie et du Conseil du village pour identifier les sites. Ensuite, il a été décidé d’installer une retenue d’eau avec barrage.

A l’issue de cette session, les membres du CTG ont recommandé entre autres à l’équipe de gestion du projet de réaliser des escaliers au niveau de la digue pour faciliter l’accès au site de Aouiankanmè, d’accompagner la mairie pour la sécurisation des sites de Damè et Aouinkanmè et d’examiner et améliorer le dispositif de drainage au niveau du site aménagé de Damè pour réduire les risques d’inondation de certaines parties du site.

La présidente du CTG a exprimé toute sa satisfaction à l’issue des travaux de la session. « C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai assisté pour la toute 1ere fois à la session du CTG du PMSD. Nous avons bon espoir que les performances seront atteintes à la fin de l’année », a affirmé Mme Crescentia Dossou Yaro, Secrétaire Générale Adjointe du Ministère du Plan et du Développement.

Ils ont dit …

Chadrac Kossi, porte-parole des bénéficiaires de PMSD sur le site d’Aouiankanmè: « Nous sommes 149 exploitants agricoles installés sur ce site »

Nous avons commencé les activités ici au mois de février. Les formateurs sont venus renforcer nos capacités techniques. On avait certes certaines connaissances dans le domaine agricole. Mais nous avons acquis de nouvelles connaissances, que nous appliquons. Comme vous avez pu le constater sur le terrain, nous avons déjà effectué des récoltes. Nous sommes 149 exploitants agricoles installés sur ce site. Nous avons produit 1499 planches de légumes. Sur chaque kilogramme de légumes récoltés et destinés à la vente, nous collectons de l’argent, nous mettons de l’argent de côté pour des besoins ultérieurs et pour faire face à de petites réparations. Nous avons dans notre caisse un montant de 123 425 Fcfa. L’équipe de gestion du projet n’a pas manqué de passer nous voir pour demander nos besoins. Nous sommes contents de votre visite. Au nom de tous les bénéficiaires, je vous remercie. Nous avons besoin encore d’autres formations et nous comptons sur vous. 

Delidji Houindo, Maire de la Commune de Savalou: « Nous allons faire en sorte que les bénéficiaires soient accompagnés »

Cette session nous a permis de prendre connaissance des résultats du projet PMSD. J’adresse mes remerciements à l’endroit du projet et du PNUD pour son appui. Nous allons faire en sorte que les bénéficiaires soient accompagnés. On vous rassure que ce qui est fait sera utilisé à bon escient et que la durabilité des acquis sera assurée. 

DPP du Ministère du Cadre de vie et du Développement Durable et Point focal du Fonds pour l’Environnement Mondial: « Je souhaite que les réalisations soient bien appropriées par les bénéficiaires »

Je remercie l’équipe de gestion du projet au regard des résultats présentés. Je vous rassure que ce projet se retrouve parmi les meilleurs projets d’adaptation au changement climatique en termes de résultats et de visibilité. Je souhaite que les réalisations soient bien appropriées par les bénéficiaires,  pour que le pays puisse capter d’autres opportunités de financement dans le cadre du FEM 7 

Roger Tohoundjo, Directeur du CePED et Directeur national du PMSD: « Tous les acteurs du projet seront satisfaits »

Je voudrais remercier tous les membres du CTG pour l’engouement dont ils ont fait montre. L’objectif de cette session était de recevoir les orientations, des observations pour bien mener le projet. Je rassure que tous les acteurs du projet seront satisfaits de l’exécution des recommandations faites. 

Edwige TOTIN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *