.
.

Le triomphe de la vérité

.

Stratégie de gestion de l’éclairage public : Le dynamisme et l’efficacité de l’ABERME reconnus par le Gouvernement


Vues : 1

Francis Tchékpo, Directeur Général de l’ABERME

Le gouvernement du Président Talon mise sur la compétence et l’efficacité. Pour preuve, le Conseil des ministres réuni le mercredi 10 juin 2020, a décidé de faire confiance à l’Agence béninoise d’Electrification rurale et de Maîtrise d’Energie (ABERME) pour la conduite d’un dossier qui lui tient à cœur, le vaste programme de réhabilitation des infrastructures désuètes, ainsi que la construction de nouvelles autres et leur fonctionnement sur toute l’étendue du territoire national. En effet, le gouvernement, après examen des conclusions de la table ronde sur les problématiques de gestion de l’éclairage public, a ordonné l’élaboration d’une stratégie nationale de développement de l’éclairage public. Cette stratégie doit être soutenue par un vaste programme intégrant la réhabilitation des infrastructures désuètes, la construction de nouvelles autres et leur fonctionnement sur toute l’étendue du territoire national. Et c’est l’Agence béninoise d’Electrification rurale et de Maîtrise d’Energie (ABERME) dirigée par le DG Francis Tchékpo qui a mérité la confiance du régime Talon. Par cette décision, tout le conseil des ministres a responsabilisé l’ABERME pour la mise en œuvre efficiente dudit programme qui fait suite à une table ronde que le Gouvernement a organisé en octobre 2019 afin d’apporter une solution à la problématique de la gestion de l’éclairage public par les collectivités territoriales. Les recommandations de ces assises, misaient sur la nécessité de clarifier les rôles et responsabilités des acteurs impliqués dans la réparation des dommages causés par les accidents sur les infrastructures d’éclairage public, d’accélérer l’élaboration des documents de planification spatiale, de réaliser un audit d’efficacité énergétique des réseaux d’éclairage public, et de mettre en place une veille technologique pour s’approprier les technologies récentes éprouvées, adaptées aux conditions climatiques de notre pays.

Le souci de gouvernement est de mettre un terme au problème récurrent qui s’observe sur certaines artères principales de nos villes les soirs ou la nuit avec le constat d’éclairage public manquant, inexistant ou défaillant. Ainsi, l’option du Conseil des Ministres est de donner une suite aux recommandations de cette table ronde, preuve palpable que le gouvernement Talon ne prend pas d’initiative sans lendemains. Et l’Agence Béninoise de l’Electrification Rurale et de Maîtrise d’Energie (ABERME) qui aura la charge de ce travail dispose les ressources qu’il faut. Car, porté à la tête de l’agence, qui était agonisante, le Directeur Général Jean-Francis TCHEKPO a réussi, en un temps record, à remonter la pente. Sous son impulsion, l’agence a initié un certain nombre de réformes qui ont permis au DG TCHEKPO d’obtenir des résultats concrets à la satisfaction des populations. Il s’agit entre autres de l’assainissement de la gestion financière de l’Agence, la réduction des coûts de réalisation des ouvrages, la fermeture des réseaux frauduleux de fuite des ressources, la gestion axée sur les résultats, l’accroissement des ressources etc. Ce qui a permis à la structure qui était dans un état agonisant en 2016, avec une dette de 3,8 milliards, une créance de 502 millions auprès de la SBEE, de retrouver ses lettres de noblesse. Ainsi, de 9 millions de trésorerie et près de 8 mois d’arriérés de primes à son personnel en 2016, l’Aberme sous l’ère TCHEKPO a décroché des résultats concrets avec une trésorerie qui est au-delà de 500 millions et a désormais une créance de 2,7 milliards auprès de la Sbee. Il a réussi aussi à éponger toutes les dettes de l’Agence vis-à-vis de son personnel. Mieux, les résultats de l’ABERME attirent désormais les bailleurs de fonds qui se bousculent aux portes de l’agence : de la banque mondiale à la BAD, en passant par la PIDC, plusieurs partenaires ont déjà renouvelé leur partenariat avec l’ABERME. Du point de vue de l’amélioration des conditions de travail du personnel, la gestion du DG TCHEKPO a permis la construction du siège de l’Agence, l’acquisition de 6 véhicules neufs au lieu de 1 en 2016, et le recrutement du personnel compétent pour concrétiser les ambitions du Chef de l’Etat. C’est fort de toutes ces prouesses que le Gouvernement responsabilise l’Agence Béninoise de l’Electrification Rurale et de Maîtrise d’Energie (ABERME) pour la mise en œuvre de ce vaste programme.

Laurent D. KOSSOUHO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page