.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaire de présomption de harcèlement: Angela Kpeidja fait des révélations, ses supérieurs hiérarchiques de l’Ortb réagissent et démentent


Vues : 2

Angela Kpeidja, journaliste spécialiste des questions de santé

La journaliste spécialiste des questions de santé Angela Kpeidja dit avoir été victime d’actes de violence morale et sexuelle, des humiliations et d’intimidations au sein de la rédaction de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB). Cette révélation, elle l’a faite, le vendredi 1er mai 2020. Dans la foulée, Priscille Imelda Kpogbémè qui lui vient en soutien, a aussi laissé entendre sa mésaventure au sein d’une chaine de Télé.

La violence morale et sexuelle, les humiliations et intimidations existent dans l’univers des médias béninois. C’est ce qu’il convient de comprendre quand on suit les dernières actualités sur le secteur. En effet, Angela Kpeidja, journaliste spécialisée dans les questions de santé à l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin (ORTB), a laissé entendre qu’elle a été victime de ces actes proscrits dans l’administration au Bénin. C’est d’abord Angela Kpeidja qui, comme elle l’a mentionné sur son compte facebook, a mis «les pieds dans le plat». Tout en présentant son cas, elle, avoue avoir connu le harcèlement sexuel dans son milieu de travail. « Viol, harcèlement moral et sexuel…j’en ai marre », dit-elle. Dans la posture de celle qui n’en peut plus, elle a dénoncé le directeur général, les rédacteurs en chef et autres responsables de l’office. A l’en croire, le harcèlement sexuel en milieu de travail à son âge a encore droit de cité avec les humiliations de tout genre y compris la baisse de l’estime de soi. «Et ça, du plus haut vers les petits chefs et sous chefs» a-t-elle précisé. Comme pour la soutenir, Priscille Imelda Kpogbémé, journaliste elle aussi, affirme à travers une vidéo qu’elle a été victime de harcèlement au cours de sa carrière. Elle soutient dans sa vidéo avoir parcouru toutes les chaines de télévision, sauf LC2, des lieux de travail où elle aurait été victime durant tout son parcours de harcèlements et tentatives de viols.

Des encouragements
Les deux femmes journalistes victimes ont reçu le soutien de plusieurs personnes dont Vicentia Boco, présidente de l’Institut de la femme, et l’ancienne ministre Marie-Elise Gbèdo. Angela Kpéidja a été félicitée pour son courage et sa détermination. Didier Hubert Madafimè journaliste à l’ORTB révèle qu’il s’agit des réalités au sein de la rédaction de l’ORTB. Selon lui, le sens du combat de certains parmi les journalistes de l’ORTB est de changer quelque chose dans cet office.

Edwige Totin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page