.
.

Le triomphe de la vérité

.

Répression policière à l’Uac: Le président Soglo demande justice pour les victimes


L’ancien Chef d’Etat Nicéphore Dieudonné Soglo n’est pas resté indifférent face aux derniers affrontements qui ont eu lieu sur le campus d’Abomey-Calavi le mardi passé. En effet, dans une déclaration qu’il a rendue publique hier jeudi, celui-ci a exprimé sa peine suite à cet incident ayant occasionné des arrestations et un mort dans le rang des étudiants. « Grand est notre écœurement de constater qu’une fois de plus, le sang béninois a coulé encore une fois de trop. Cette fois, il s’agit d’un jeune étudiant du nom de Théophile Dieudonné DJAHO, froidement abattu dans l’enceinte du campus universitaire d’Abomey-Calavi », se désole l’ex-Chef d’Etat. Après avoir dénoncé le silence des uns et des autres face à cette situation, il est revenu sur le rôle des forces de l’ordre qui est de « préserver la vie des citoyens et non de se nourrir de leur sang ». Pour finir, il a invité les autorités à situer les responsabilités afin que justice soit faite. « Le ou les auteurs de cet acte crapuleux du 24 mars dernier doivent être détectés et livrés à la justice dans les plus brefs délais », note-t-on dans ladite déclaration. Et pour ce faire, le président Soglo entend utiliser tous les moyens légaux pour faire échec à la banalisation généralisée de la vie humaine dans le pays. Aussi a-t-i saisi cette occasion pour inviter ses compatriotes à se protéger contre le coronavirus.

Laurent KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *