.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lancement du guichet unique à Tori: «Avec cet outil, notre mairie peut maintenant faire face aux défis qui l’attendent»


Vues : 0

Le maire de Tori, Robert Tolegbon

« Le projet d’appui aux associations des collectivités locales est une opportunité pour les 12 communes sélectionnées dans les 12 départements du Bénin pour matérialiser cet outil de mobilisation des ressources propres dans les communes », a affirmé le maire de Tori, Robert Tolégbon. Pour lui, c’est un honneur pour sa localité d’avoir été choisie pour le lancement des guichets uniques pilotés par le Paacol sous la supervision de l’Ancb et des partenaires techniques et financiers tel l’Union Européenne et l’Association internationale des maires francophones (Aimf). Il a salué le leadership du président de l’Ancb, le maire Luc Atrokpo qui a réorienté le financement du Paacol pour la mobilisation, la sécurisation et le suivi des ressources propres des communes afin qu’elles puissent répondre convenablement au défi du développement. Le maire de Tori estime qu’avec cet outil, « notre mairie peut maintenant faire face aux défis qui l’attendent ».
A la suite du maire de Tori, la représentante du secrétaire permanent de l’Aimf, Emmanuelle Berni et la responsable de projet à l’Union Européenne, Véronique Jansen, ont à tour de rôle salué l’engagement du gouvernement à accompagner les communes et l’Ancb pour ses efforts permanents à œuvrer pour la mobilisation et la sécurisation des recettes dans les administrations locales du Bénin. Dans leurs rôles de partenaires techniques et financiers, elles ont réitéré leur engagement à accompagner les communes à travers d’autres financements et d’autres projets pour l’atteinte des objectifs du développement dans les communes. Président de l’Ancb et maire de la commune de Bohicon, le maire Luc Atrokpo a précisé que le lancement de ces guichets uniques « est la matérialisation d’un engagement personnel de longue date pour la généralisation de ce dispositif dans un maximum de communes dans notre pays ». Selon ses explications, le Guichet unique repose sur le principe que celui qui livre le service n’encaisse pas les frais associés. Le logiciel informatique assure la sécurisation informatique des données et centralise toutes les recettes. « Le logiciel garantit ainsi la transparence dans le recouvrement et les dépenses. Il permet donc un meilleur contrôle des flux en matière de recette », a-t-il ajouté. Le président de l’Ancb a salué l’engagement des 31 communes candidates et particulièrement les 12 communes sélectionnées dans le cadre du projet. Il s’agit les communes d’Aplahoué, de Lokossa, de Tori-Bossito, d’Akpro-Missereté, d’Ifangni, de Dassa, de Nikki, de Gogounou, de Karimama, de Boukoumbé, de Djougou et de Bassila. Il a rappelé que « grâce aux succès engrangés par le PaacoL, l’Union européenne, a accepté de poursuivre son partenariat avec l’Ancb. Ainsi, le projet Dynamiques Locales qui est la branche que l’Ancb met en œuvre dans le cadre du Projet d’Appui au Développement des Territoires financé par l’Union Européenne, six nouvelles communes bénéficieront de l’installation du dispositif de guichet unique. Il s’agit de Malanville, Matéri, Zè, Bopa, Ouessè et Banokoara.

“L’avènement de ce guichet unique mettra un terme aux suspicions sur la rigueur du maire » dixit Robert Tolegbon

« Vous savez, je suis particulièrement heureux de l’avènement de ce guichet unique à Tori. Je le dis parce que depuis notre arrivée en 2015, nous avons engagé un certain nombre de réformes dont la centralisation des recettes sur les valeurs inactives. Mais quelques temps après, cela a fait objet de remous, des conseillers et des agents qui trouvaient bien leur compte dans le désordre ont estimé que c’est le maire qui bloque tout et cette réforme a été mise de côté. Alors que cela facilitait la mobilisation des ressources et devrait nous permettre non seulement d’éponger les dettes de la commune mais également de faire face aux charges actuelles et initier certains projets. Maintenant que c’est les partenaires qui nous ont installé le système, formé les agents et disposés à nous accompagner, je crois que cela va nous discipliner un peu et mettra un terme aux suspicions sur la rigueur du maire. Je suis très heureux et sans vous mentir, les quelques jours d’essais que nous avons faits la semaine dernière avant le lancement ce jour ont été concluants. Le logiciel est un outil de contrôle et de suivi. Il n’est rien sans les hommes et les femmes qui l’utilisent. Alors, je voudrais inviter toute l’équipe technique et l’ensemble des élus locaux et communaux à travailler à mobiliser un maximum de recettes pour la commune et ce sera au grand bonheur de toute la population de Tori. »

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page