.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre les changements climatiques: La commune d’Abomey-Calavi prône un environnement sain


Le Maire Bada et le Président de l’Ancb, Luc Atrokpo

Prendre des options sérieuses en faveur de l’environnement et du cadre de vie. C’est l’objectif poursuivi par l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb) en parfaite synergie avec Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) en réunissant à Golden Tulip Hôtel la semaine dernière, les pouvoirs locaux de l’espace Uemoa. Les travaux ayant duré deux jours ont été inscrits dans la dynamique de lutte contre les effets néfastes des changements climatiques. Au nom des collectivités locales du Bénin, le Président de l’Ancb, Luc Sétondji Atrokpo, a signé la Convention des Maires pour le climat et l’énergie en Afrique Subsaharienne. Il s’agit d’un accord auquel a adhéré la commune d’Abomey-Calavi, sous l’impulsion du Maire Georges Adédjoyé Bada qui en a reçu quitus du Conseil communal quelques jours plus tôt. A l’entame de ces assises, le Président de l’Ancb a salué la disponibilité du gouvernement béninois et du Chef de l’Etat, Patrice Talon représenté pour la circonstance par le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané. Il s’est aussi réjoui du ferme engagement des collectivités locales béninoises à mener la riposte mondiale contre les menaces des changements climatiques. Par ailleurs, le Président Atrokpo indique que l’accompagnement des Partenaires Techniques et Financiers tels que la Banque Européenne d’investissement (BIE), la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), l’Union Européenne, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ne fera pas défaut dans cette lutte contre le réchauffement climatique. Jean-Pierre Elong Mbassi, Secrétaire Général de CGLU Afrique a, quant à lui, affiché un optimisme quant à la réussite de ce combat dès lors que les gouvernements centraux et les pouvoirs locaux prennent conscience de ce qu’ils doivent se donner la main. Et le Représentant Résident du PNUD, M. Bouri Sanhouidi de renchérir: « La bataille contre les effets néfastes des changements climatiques sera gagnée avec les gouvernements locaux ou elle ne sera pas gagnée du tout ». Dans leur prise de paroles, le Ministre de la décentralisation Alassane Seydou et le Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané ont fait ressortir le bien-fondé de ce forum des collectivités territoriales de l’espace Uemoa sur l’agenda du climat. A en croire le Ministre de la Décentralisation, « L’Ancb, sous la férule du Président Luc Sètondji Atrokpo, fait preuve de disponibilité et prend des initiatives dans maints domaines ». A sa suite, le Ministre d’État a exprimé l’assurance que cette Convention va renforcer les capacités des Communes à élaborer des projets bancables en faveur de la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques. Cette cérémonie a été marquée par la signature de la Convention des Maires pour le climat et l’énergie en Afrique Subsaharienne et la déclaration de Cotonou renfermant en substance, les recommandations fortes du forum et le plaidoyer pour le financement des collectivités territoriales africaines.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *