.
.

Le triomphe de la vérité

.

30ème anniversaire de la conférence nationale des forces vives: Les Évêques invitent le peuple à la prière et à la sauvegarde des acquis


Vues : 0

Mgr Eugène Cyrile Houndékon au milieu lors de la conférence de presse

Tenue à Cotonou du 19 au 28 février 1990, la conférence nationale des forces vives de la nation célèbre ses trente ans de vie dans l’histoire du peuple béninois. Et pour ne pas passer sous silence cette commémoration, la Conférence Episcopale du Bénin a prévu une série d’activités faites de prières, de jeûne, d’exhortation, et de colloques autour des thématiques bien définies. Les messages de la conférence épiscopale du Bénin et le programme de la célébration du 30ème anniversaire de la conférence nationale ont été présentés ce mardi 18 février 2020 au cours d’une conférence de presse tenue au siège de l’institution à Cotonou.

Evêque du diocèse d’Abomey et Vice-président de la Conférence Episcopale du Bénin, Monseigneur Eugène Cyrile Houndékon a été assisté lors de cette conférence publique par le Révérend Père Nathanaël Soede et le directeur de la Cellule de communication de la Conférence Episcopale du Bénin, le Père Eric Oloudé Okpeitcha. Une fois le décor planté, Mgr Eugène Cyrile Houndékon a rappelé les circonstances dans lesquelles a eu lieu la conférence nationale et l’importance que cette conférence a, dans la vie politique, économique et socio-culturelle du Bénin. Il a ensuite fait part du rôle de la conférence épiscopale du Bénin et de l’appel des évêques aux Chrétiens catholiques et au peuple béninois en général. « En décembre 2005, à la faveur de la Lettre pastorale « Peuple béninois, souviens-toi et relève ton pays », les Evêques du Bénin affirmaient ce qui suit : ‘’Il n’y a point de doute, la Conférence des Forces Vives de la Nation, du 19 au 28 février 1990, constitue l’acte fondateur du Renouveau démocratique de notre pays, le sanctuaire de ses valeurs sacrées, le berceau de notre Etat de droit.’’ (p. 13.) La même Lettre pastorale poursuit plus loin : ‘’Peuple béninois, la Conférence Nationale des Forces vives représente désormais pour toi un patrimoine sacré à ne pas brader, mais au contraire à sauvegarder, à améliorer et à promouvoir’’ » a rappelé le prélat. La conférence Episcopale à travers la conférence de presse a annoncé les différentes activités entrantes dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la conférence nationale. Il s’agira entre autres, des messes d’action de grâce, du jeûne et surtout du colloque qui va réunir les différents acteurs de la vie socio-politique et culturelle du Bénin. Plusieurs communications sont prévues à ce colloque et seront présenté par des acteurs importants de la vie politique béninoise dont le président Théodore Holo, Joël Ataï Guèdègbé, Père Cyprien Tindo et Mgr Gonzalo. « Le Bénin vit sa démocratie depuis 30ns. Cette démocratie a été confronté à toutes les difficultés et épreuves mais elle survit et se réorganise », a expliqué l’évêque d’Abomey. C’est pour cela, dit Mgr Eugène Cyrile Houndékon, que les recommandations et propositions issues de ce colloque seront d’abord adressées au peuple béninois et ensuite aux gouvernants afin qu’ensemble, chacun puisse jouer sa partition pour la préservation des acquis de la conférence nationale. « La CEB se donne le devoir de jouer le rôle de garde », a ajouté le Vice-président de la CEB.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page