.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse de Doctorat sur la Participation citoyenne: Adjarro Ibrahima fait Docteur avec la mention très honorable


Vues : 2

Docteur Adjarro

Face à un jury international le  vendredi 27 décembre 2019 dernier, Adjarro Ibrahima a défendu sa thèse de doctorat qui porte sur la «Participation citoyenne comme enjeu de l’efficacité des politiques publiques d’assainissement des Communes au Bénin : cas de Cotonou et de Glazoué ». A l’issue de sa présentation , des appréciations et questions des membres du jury, il a décroché son titre de docteur en sociologie de développement avec la mention très honorable.

Présidé par le professeur Adolphe Kpachavi, le jury international qui a accepté la thèse de Mr Adjarro Ibrahima est composé du professeur Albert Tingbé Azalou de l’Université d’Abomey Calavi, Rapporteur du jury et directeur de la thèse, du professeur Hetcheli Folly de l’Université de Lomé, du professeur Amouzou venu également de Lomé et du professeur Assogba de l’Université d’Abomey Calavi. Après la présentation de l’impétrant, le président du jury a dans un premier temps fait ses observations sur le contenu de la thèse défendue avant de laisser la parole aux examinateurs membres du jury. Sans exception, ils ont tous  approuvé la pertinence du sujet de l’approche proposée par le candidat. Ils ont pour la plupart fait des contributions et posé des questions auxquelles le candidat n’a pas manqué d’apporter des approches de réponse. 

 Un sujet d’actualité

La thèse de Mr Adjarro Ibrahima porte sur un sujet d’actualité et très pertinent dans le domaine des politiques publiques d’assainissement au Bénin et dans certains pays africains. Le candidat est parti du constat selon lequel malgré l’accession à la démocratie au Bénin en 1990, à la décentralisation intervenue en 2003 et des nombreux projets (PGUD I et II, PGUD, PAURAD etc.) la ville de Cotonou reste toujours sale de ses déchets. Ce constat est fait par d’autres chercheurs dans de grandes villes du Bénin et dans certaines villes africaines décentralisées. Or, l’expression de la démocratie est la participation des citoyens aux politiques publiques.  Il est venu à préciser que la meilleure façon de traiter les questions d’environnement est d’assurer la participation de tous les citoyens concernés. C’est pourquoi,  au-delà de cette réalité sur l’insalubrité des villes au Bénin qui demeure une préoccupation et qui n’est pas récente et en dépit des questions financières et autres déterminants potentiels qu’évoquent très souvent les autorités municipales et certains chercheurs pour expliquer la persistance de l’inefficacité des politiques d’assainissement, il convient de s’interroger aussi sur la participation effective des citoyens aux projets d’assainissement des villes.A cette fin, une recherche de nature mixte à la fois qualitative et quantitative, a été conduite auprès de 378 acteurs composés des ménages de Cotonou et de Glazoué, des élus locaux, des agents de la mairie de Cotonou, des agents de la SOGEMA, des Ministères, des ONG et entreprises, des hôpitaux, Centres de Santé et cliniques comme le précise les résultats des recherches.

Séduit pat la clarté des idées et du contenu de la thèsen le jury international a accordé une mention très honorable à l’impétrant Adjarro Ibrahima. « Je suis très heureux et ma joie est inestimable », a-t-il laissé entendre après la délibération. Il a invité dans son approche de solution au problème posé, la participation citoyenne pour des villes propres et bien assaini.  

Qui est Dr Ibrahim Adjarro ?

Dr Ibrahim Adjarro est né  en 1966 dans l’Arrondissement de Barei, commune de  Djougou. Il a fait ses premiers pas dans le monde scolaire en 1972 à l’école primaire publique de Barei.  Il a obtenu son Certificat d’Etude Primaire (CEP) dans cette école en 1977. Il a ensuite débuté le cours secondaire au CEG de Djougou puis le second cycle au CEG1 de Ouidah. Il a ensuite obtenu le Baccalauréat série D en 1986 au CEG Djougou. Avec son Baccalauréat, il entre à l’Institut National Médico-social où il sortit en 1989 avec le diplôme d’Infirmier Diplômé d’Etat (IDE). Passionné par les sciences humaines et sociales et tout en exerçant le métier d’infirmier d’Etat, il s’est inscrit en 1994 au Département de Sociologie Anthropologie. Dans l’attente de soutenir sa maîtrise en Sociologie, il s’inscrit au Centre Béninois de Langue Etrangères (CEBLAE) où il obtint the «Certificate of Proficiency in English and Business Communication» en 2003. En 2005, il obtient une bourse de stage en au CELABOR en Belgique où il sort avec un certificat en gestion des déchets urbains. Après la soutenance de la Maîtrise en Sociologie et Anthropologie en 2006, il s’inscrit à l’Institut International de Management (IIM) en 2007 où il obtient son diplôme de Master en Gestion des projets en 2010, profession qu’il exerce jusqu’à ce jour dans une Organisation Non Gouvernementale (ONG). Il a occupé plusieurs postes dans cette institution dont le dernier en date de Chef Service Planification, Suivi Evaluation et Projets (C/SPSEP). Il s’est inscrit ensuite, à l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire « Espaces Cultures et Développement » de l’UAC dans la filière Sociologie du Développement pour l’obtention du Diplôme des Etudes Approfondies (DEA) en 2015. Passionné de la recherche, Monsieur Adjarro Ibrahima poursuivit la même année sa thèse, à l’issue de laquelle, il obtient une mention très honorable.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page