.
.

Le triomphe de la vérité

.

Santé : La diaspora béninoise initie une ‘’campagne innovante’’ de collecte de sang


Vues : 0

Le Haut conseil des Béninois de l’extérieur (HCBE) a initié les vendredi 20 et samedi 21 décembre à Cotonou, une campagne de collecte de poches de sang. Organisée en partenariat avec les services chirurgicaux de l’hôpital d’instruction des armées-centre hospitalier et universitaire (HIA-CHU) de Cotonou et placée sous le haut patronage du ministre de la Santé, Pr Benjamin Hounkpatin, l’initiative vise, en cette période de pénurie de sang, à sauver la vie de plusieurs enfants, femmes, accidentés de la voie publique et autres.

« L’équipe chirurgicale en marche vers le don de sang ». C’est le thème retenu pour cette campagne officiellement lancée samedi par le Pr Benjamin Hounkpatin et qui, deux jours durant, a vu, une fois n’est pas coutume, les chirurgiens sortir des blocs opératoires pour aller à la quête du liquide vital. Pour le médecin-colonel Félicien Yao Hounto, directeur de l’HIA-CHU, cette démarche suffisamment « rare sous nos cieux », s’explique par la pénurie à laquelle sont confrontées les formations sanitaires du Bénin.« Il n’est plus un secret pour personne que le sang, ce liquide noble, précieux et vital qui coule naturellement en chacun de nous, manque cruellement dans la plupart de nos maternités, dans les services de pédiatrie, dans les services des urgences…, » a-t-il souligné, saluant la diaspora béninoise pour son initiative au profit des Béninois. La campagne a démarré le 20 décembre au collège d’enseignement général de Zogbo à Cotonou. Le HCBE a porté son choix sur un collège « pour que les plus jeunes soient habitués au don de sang » et «que ça ne soit plus quelque chose d’extraordinaire pour eux, mais quelque chose de tout à fait naturel lorsqu’ils auront l’âge d’en donner», a expliqué Mathieu Fréjus Hounyovi, son président. Avant de procéder au lancement officiel de la campagne, le ministre de la Santé a tenu à partager la situation préoccupante de la disponibilité du sang au Bénin où « les statistiques montrent que chaque année, plus de 70% des patients transfusés sont des enfants de moins de 5 ans et des femmes qui ont des problèmes liés à la grossesse et à l’accouchement…. également les accidentés de la voie publique qui, au niveau des services des urgences ont à suffisance ont besoin de ce liquide précieux ».Benjamin Hounkpatin a rendu hommage appuyé au HCBE qui, par cette campagne, donne au ministère de la Santé, la chance de collecter des poches de sang pour sauver des vies. Déplorant que « depuis trois ans, les demandes en produits sanguins dans les hôpitaux ne cessent de croitre, alors que le nombre de donneurs fidèles ne fait que s’amenuiser au fil des années », le ministre a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers, à toutes les organisations non gouvernementales et la société civile, à tous les chefs d’entreprise ainsi qu’à toutes les bonnes volontés à emboîter le pas au HCBE.

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page