.
.

Le triomphe de la vérité

.

Changements climatiquesau Bénin: La direction générale de l’environnement et du climat vulgarise la TCN et le PRBA


Vues : 4

La direction générale de l’environnement et du climat (DGEC) du ministère du Cadre de vie et du développement durable a organisé le jeudi 19 décembre à l’Infosec à Cotonou, un séminaire d’information et de vulgarisation de la Troisième communication nationale (TCN) sur les changements climatiques et du Premier rapport biennal actualisé (PRBA) du Bénin. L’atelier auquel ont pris part plusieurs journalistes, universitaires, organisations de la société civile, représentants du secteur privé et des collectivités locales, visait à porter lesdits documents à la connaissance des participants pour un usage efficient de leur contenu. A l’ouverture des travaux, Martin Pépin Aïna, le directeur général de l’environnement et du climat a expliqué que la soumission d’une communication nationale et d’un rapport biennal actualisé fait partie des obligations des Etats parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). En ratifiant cette convention le 30 juin 1994, le Bénin est astreint à soumettre à la Conférence des parties, une communication nationale sur les changements climatiques tous les quatre ans, et un rapport biennal actualisé tous les deux ans. Il s’est réjoui qu’après sa Deuxième communication en 2011, le Bénin soumette en octobre 2019 sa TCN et son PRBA. Jacques Bamikolé Kouazoundé, le coordonnateur des projets TCN et PRBA a pour sa part expliqué la démarche ayant abouti à l’élaboration des documents. « Le processus d’élaboration de ces rapports a été coordonné par le MCVDD assurant le rôle de point focal national de la CCNUCC. Dans ce processus, le MCVDD a mis en place des dispositifs institutionnels et a travaillé en étroite collaboration avec plusieurs experts provenant des ministères, universités, centres de recherche, organisation de la société civile et du secteur privé pour réalisation des études et la rédaction de la TCN et du PRBA », a-t-il expliqué. A en croire le coordonnateur, ces rapports ont permis de recenser les contraintes et lacunes associées à la mise en œuvre de la CCNUCC au Bénin et d’identifier les besoins correspondants. Ils ont aussi permis de faire le bilan des appuis reçus par le Bénin dans le cadre de l’établissement du PRBA et de la TCN. « En ce qui concerne la vulnérabilité et l’adaptation aux changements climatiques, en sus des secteurs de l’agriculture, des ressources en eau de la foresterie et du littoral qui ont fait l’objet d’évaluation dans la Deuxième communication nationale, trois  nouveaux secteurs sont considérés, l’énergie, le tourisme et la santé », a fait savoir le coordonnateur.

Martin Pépin Aïnaa qualifié de « cruciaux » les dispositifs institutionnels décrits et les données et informations actualisées fournies dans les documents. A l’en croire, ils « constituent le socle pour une meilleure participation du Bénin au futur régime climatique à partir de 2020, en particulier les rapports nationaux à fournir au titre du cadre de transparence renforcé (CTR) et pour le bilan mondial qui sont des éléments clés du mécanisme d’ambition de l’Accord de Paris ».

Flore NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page