.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hommage à Sowéto: La mémoire du pugiliste béninois le plus titré célébrée le 25 janvier 2020


Vues : 6

De la gche à la drte, Hector Houégban, Casmir Agbla et Hermas Gbaguidi

Le siège de la Fédération nationale de théâtre (Fenat) a servi de cadre, le lundi 16 décembre 2019, à une conférence de presse animée par le dramaturge Hermas Gbaguidi. Il était question pour le conférencier d’annoncer le grand spectacle qu’il organise en janvier 2020 pour rendre un vibrant hommage au boxeur Sowéto décédé il y a 19 ans.

Décédé le 15 décembre 2000, Aristide Sagbo alias Sowéto sera honoré le 25 janvier 2020 à ArtistikAfrica. L’initiative émane du dramaturge Hermas Gbaguidi qui a assuré l’écriture et la mise en scène de la pièce « Les confessions de Sowéto » qui révèle la vie du Roi des KO. A en croire Hermas Gbaguidi, tout est parti de novembre 2015 avec une idée de Hector Houégban pour rendre hommage à tous les grands noms du monde culturel et sportif qui sont jetés aux oubliettes. Cependant, celui qui a le plus marqué le dramaturge, c’est Sowéto, compte tenu de son riche palmarès. En effet, sur les 58 combats que Sowéto a menés de son vivant, il en a gagné 56 avec 11 KO. Neuf fois champion d’Afrique, il a été sacré champion à vie par la Confédération africaine de boxe. Mais après avoir vainement fait des recherches sur ce héros de l’Afrique, Hermas Gbaguidi a fait appel à son âme à travers la technique de métempsychose. C’est ainsi que le 2 janvier 2018, Sowéto lui a révélé tout sur sa vie. « J’ai invoqué son âme et il a passé la nuit avec moi. Il m’a raconté tout et le 8 janvier, j’ai fini l’écriture du texte », a confié Hermas Gbaguidi. Ledit texte a été validé par bon nombre de personnes qui ont côtoyé le pugiliste de son vivant avant d’être traduit en pièce octobre 2018. Au cours de l’année 2020, au moins deux ou trois spectacles seront organisés chaque mois, aussi bien au Bénin que dans la sous-région en hommage à l’illustre disparu et la pièce « Les confessions de Sowéto » sera positionnée sur plusieurs festivals à l’international.Présent à cette conférence de presse, Casmir Agbla alias Dom-Dom qui a incarné Sowéto dans la pièce n’a pas manqué de dire toute sa fierté d’avoir joué ce rôle. Quant au texte, il a souligné qu’il est beau et restitue la vie d’un vrai héros. Il convient de noter qu’à l’âge de 15 ans, Aristide Sagbo alias Sowéto était déjà sacré champion d’Afrique de sa catégorie.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page