.
.

Le triomphe de la vérité

.

Harcèlement et agression sexuels en milieux scolaires: Wanep-Bénin et la Giz repoussent le fléau à Aguidi


Vues : 0

Vue partielle des apprenants participants à la foire aux informations

Situé à 19 kilomètres de l’entrée de la ville de Sakété, le Collège d’enseignement général Aguidi est installé dans une zone frontalière avec le Nigéria. Cette proximité avec le voisin de l’Est est la cause même de la croissance du taux de grossesse et d’abandon des classes au niveau de cet établissement. Les témoignages de la responsable du club de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire (Hsms) et du surveillant général en disent long. « Nous sommes à quelques mètres du Nigéria, quand mes camarades vont en congés, avant leur retour elles s’adonnent aux nigérians à cause de l’argent que ces derniers ont ramené pour fêter. » a confié Phoebé Imelda Amoussou, Responsable du Club Hsms de Wanep-Bénin au Ceg Aguidi. Ces propos sont renchéris par le surveillant général de l’établissement, monsieur Florent Sènonkin qui stipule : « L’année passée par exemple nous avons enregistré 4 grossesses et à la fin de l’année il y a plus de 30 apprenants qui ont abandonné les cours. Il y a aussi des garçons qui les enlèvent du milieu pour le Nigéria juste pour un abus sexuel. Si bien que dans ce collège, l’effectif dégraisse tous les ans. »
Fort heureusement, le Ceg Aguidi est l’une des cibles du Réseau Wanep-Bénin dans le cadre de son projet « Lutte contre le harcèlement sexuel en milieux scolaire et de travail ». Avec l’appui technique et financier de la coopération Allemande GIZ, le réseau Ouest-africain pour l’édification de la paix (Wanep-Bénin) organise depuis le 22 novembre 2019 des foires aux informations dans 16 collèges autour du thème « Outiller les apprenants (es) pour une réduction des grossesses et des violences sexuelles en milieux scolaires. » L’objectif de ces foires aux informations est de prévenir les violences sexuelles et les grossesses précoces en milieu scolaire.
Quant au Ceg Aguidi, il a reçu la visite de l’émissaire de Wanep-Bénin, Monsieur Paulin Kouami le jeudi 5 décembre 2019 pour l’installation et l’animation par les apprenants eux-mêmes de quatre foires aux informations.
Cette activité qui est accueillie avec beaucoup d’empressement par les autorités de l’établissement eu égard à l’ampleur du phénomène dans leur environnement, a permis de renforcer les capacités des apprenantes à dénoncer les auteurs de violences sexuelles dont elles sont victimes. En outre, elles disposent désormais des aptitudes pour se défendre face à une agression sexuelle. Par-dessus tout, des apprenants ont vu renforcé leur estime et confiance en soi sans oublier le renforcement de leurs connaissances en matière d’éducation sexuelle. Pour les autorités de l’établissement, cette activité sera d’un grand intérêt pour repousser le fléau. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle monsieur Florent Sènonkin plaide pour que Wanep-Bénin réédite plus souvent l’activité dans leur cadre scolaire. « Si l’Ong Wanep-Bénin peut passer au moins deux fois par mois dans notre collège pour réitérer cette sensibilisation, cela nous ferait beaucoup plaisir. » a-t-il lancé.
Signalons que les clubs de lutte contre le harcèlement sexuel en milieu scolaire (HSMS) initié par Wanep-Bénin avec l’appui technique et financier de la coopération Allemande GIZ sont des creusets où les filles et les garçons sont sensibilisés sur plusieurs thématiques basées sur l’éducation sexuelle. Grâce à ces creusets, ils sont outillés pour un savoir-faire et savoir-être en vue d’un changement de comportement en matière de santé sexuelle et de santé de reproduction. A la question de savoir le rôle que jouent les responsables de Clubs Hsms, Phoebé Imelda Amoussou répond : « J’aide mes camarades à résoudre les problèmes qu’elles ont par rapport à ceux qui les harcèlent pour qu’elles soient soulagées. » Dans la même logique, elle poursuit : « Lorsque je vois que je ne suis plus en mesure de régler le problème, je me réfère à notre encadreur et on en discute ou je pose le problème dans notre groupe et on en parle. »
Tout ceci révèle si besoin en était la place et l’importance de ces clubs installés dans 32 collèges du Nord au Sud par Wanep-Bénin.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Harcèlement et agression sexuels en milieux scolaires: Wanep-Bénin et la Giz repoussent le fléau à Aguidi

  1. DOKOUMOU A.Romain

    Super! Je tire un chapeau aux différents acteurs de WANEP BENIN. Nous pouvons constater sans nous tromper que les séances se sensibilisation de ce genre contribuent à la réduction du fléau. Comme on peut le constater, le CEG AGUIDI est à 5km environ de la frontière du Nigéria: la proximité, la flambée démographique et le niveau de développement donnent de file à retordre aux OSC et aux Animateurs des Clubs que nous sommes. Actuellement nous sommes en train de gérer des cas au CEG ASSA IDIOCHE qui se situe à deux km de la frontière. Nous pensons qu’il faut installer un club là et surtout orienter désormais la sensibilisation à l’endroit des parents aussi. Il faut que chaque géniteur joue pleinement son rôle. L’enjeu est de taille aux zones frontalières. Merci aux équipes de WANEP BENIN, merci surtout aux mesdames KASSEHIN, GLELE et chères autres. Nous sommes reconnaissant à GIZ. Romain DOKOUMOU. Téléphone +22997765628.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page