.
.

Le triomphe de la vérité

.

Messe d’inhumation du Frère Melchior à Porto-Novo: Tous unis pour dire adieu à Tévoèdjrè


Visits: 28

Le Président Talon aux obsèques de Tévoèdjrè

Même si de son vivant, ce rêve cher de feu Professeur Albert Tévoèdjrè de rassemblement des béninois ne s’est pas réalisé, il l’a été ce samedi 23 novembre lors de la messe dite en son honneur à la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception à Porto-Novo.

Les obsèques de Frère Melchior, Professeur Albert Tévoèdjrè ont rassemblé des béninois issus de la mouvance et de l’opposition. C’était ce samedi 23 novembre dans la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception à Porto-Novo. Cette messe d’inhumation est rehaussée par la présence des deux hautes autorités du Bénin, le Président de la République, Patrice Talon et le Président de l’Assemblée nationale, Louis G. Vlavonou. Des ministres du gouvernement et le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun étaient de la partie. On note aussi la présence remarquable des personnalités telles que l’ancien président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo, Bruno Amoussou, Mathurin Coffi Nago, Antoine KolawoléIdji, Candide Azannaï, Amos Elègbé, Robert Dossou, Jean-Pierre Ezin, Paulin Hountondji, Ali Houdou, ZulKifl Salami, Mariam Aladji Boni Diallo, Jean-Roger Ahoyo, Emile Paraïzo, Roger Dovonou, Dorothée Kindé Gazard sans oublier des membres du corps diplomatique accrédités au Bénin. Tout ce beau monde est venu témoigner ses compassions à la famille éplorée et dire ses adieux au frère Melchior qui s’est éteint le mercredi 6 novembre 2019, la veille de son 90ème anniversaire naissance. La messe d’inhumation est dite par l’évêque de Porto-Novo, Mgr Aristide Gonsallo. Il était assisté par ses collègues de l’archidiocèse de Parakou, Pascal N’Koué et du diocèse de Natitingou Antoine Sabi Bio.
Dans sa prédication, il a vanté les mérites et les qualités exceptionnelles du Frère Melchior que sont ses engagements politiques, son combat pour les pauvres et sa foi catholique. Selon Mgr Aristide Gonsallo, l’homme dont tout le monde pleure le départ a beaucoup marqué de diverses manières l’histoire de son pays depuis les indépendances en passant par la Conférence nationale de février 1990 jusqu’à nos jours. La présence combien importante des autorités béninoises à ses funérailles est la preuve de la grandeur de l’homme a-t-il souligné.
Par ailleurs, le prélat a exhorté la jeunesse et les générations futures à s’inspirer des œuvres de l’illustre disparu.
Pour qui connait le Professeur Albert Tévoèdjrè, sa philosophie a toujours été de rassembler. Elle se traduit bien par la dénomination de son premier parti créé après 1990, ‘’Notre cause commune’’. Entouré d’un si beau monde lors de ses funérailles ne peut que le réjouir. C’est aussi une manière de caresser de loin son rêve pour un Bénin uni et en paix.
Notons qu’à la fin du culte d’adieu, le Professeur Albert Tévoèdjrè a été conduit dans son dernier demeure à Adjati dans la commune d’Adjarra où il a érigé sa résidence “Theophania: la Maison africaine de la paix.”

Des Béninois de tout bord rendent hommage à Frère Melchior

Professeur Joel Aïvo: “C’est un grand homme qui nous quitte ”

“On est venu dans une ambiance d’unité, rendre hommage à un grand home qui a beaucoup apporté à notre pays, qui a marqué son temps, qui a laissé des traces dans notre histoire depuis 1960 et particulièrement pour les gens de ma génération depuis 1990. On retient ce discours retentissant de la conférence nationale, on retient son parcours au service du pays, au service des Nations Unies, et au service de la paix. C’est un grand homme qui nous quitte mais je crois qu’il y a des enseignements que le pays retiendra pour longtemps pour bâtir la paix, pour bâtir le rassemblement, l’unité nationale et on s’en souviendra à chaque fois de ces mots qui retentiront dans la conscience et le subconscient des béninois pour que jamais la paix ne nous quitte dans ce pays. C’est une exigence, ce pays a fait le choix de vivre en paix et de vivre en liberté, c’est une exigence. Il y a des difficultés mais je crois que chacun travaillera à ce que cette paix, ce rassemblement, la réconciliation reviennent assez vite. C’est le dernier message que Albert Tévoedje nous a laissé avec Théophania, la maison de la paix. Nous serons tous des apôtres de la paix.”

Me Robert Dossou, ancien Président de la cour constitutionnelle: “La philosophie d’Albert Tévoèdjrè est de rassembler”

“Tévoèdjrè et son deuxième parti. Le premier parti qu’il avait créé c’était en 1958, le Front de libération sur le fondement d’un socialisme chrétien. Mais lorsque la démocratie est revenue après la conférence nationale, le premier parti qu’il a créé s’appelle ‘’Notre cause commune’’. Cela veut dire que sa philosophie est de rassembler. Même s’il n’arrive toujours pas à rassembler, sa philosophie a toujours été de rassembler et aujourd’hui, il nous a tous rassemblé. J’ai regardé la cathédrale et j’ai été heureux pour lui.”

Prof. Paulin Hountondji: “J’ai gardé de lui un souvenir merveilleux”

“Nous venons de perdre un homme absolument formidable, j’ai la chance d’être un de ses élèves. Quand j’étais en classe de terminale au Lycée Victor Ballot en 1959-1960, j’ai gardé de lui un souvenir merveilleux. Il nous a beaucoup appris. Depuis cette époque, je ne l’ai plus jamais perdu de vue. Voilà le seul témoignage que je peux rendre maintenant.”

Sévérin Quenun, ministre de la justice: “Albert Tévoèdjrè était un homme immense”

“C’est l’hommage rendu à l’homme dans sa multiple dimension. Albert Tevoèdjrè était un homme immense. Et cela a été reconnu par l’église qui l’a adopté.”

Me Joseph Gnonlonfoun, Médiateur de la République: “Cette cérémonie d’hommage honore Albert Tévoèdjrè”

“A l’occasion du départ de Tévoèdjrè Melchior, c’est une cérémonie de ce genre qu’il a fallu faire et c’est très bien. C’est bien en son honneur et ceux qui l’ont organisée, je les remercie de l’avoir fait parce qu’elle les honore et honore aussi celui en faveur de qui nous avons célébré.”

Dorothée Kinde-Gazard, ancien ministre de la santé: “Je rends grâce à Dieu qu’il soit parti simplement”

“J’ai accompagné le Professeur Albert Tévoèdjrè dans ses dernières années, durant toute sa maladie et je rends grâce à Dieu qu’il soit parti simplement.”

Valentin AGON: “Albert Tévoèdjrè est un homme public, un révolutionnaire”

“L’ensemble des béninois sont autour de la dépouille du professeur Albert Tévoèdjrè, un homme public, un homme du peuple, un homme révolutionnaire en esprit. Maintenant nous lui disons nos adieux. Je suis heureux que ma dernière rencontre avec Tévoèdjrè c’est le 28 septembre passé et il se préoccupait encore du Bénin et disait que le Bénin soit en paix et je souhaite que la paix soit pour le Bénin”

Réalisation par Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page