.
.

Le triomphe de la vérité

.

Archidiocèse de Cotonou: Mgr Houngbédji sanctifie la grande messe des produits agricoles


Vues : 0

L’Archevêque de Cotonou, Mgr Roger Houngbédji,

C’est dans la commune de Toffo, située dans le département de l’Atlantique que se tient du 21 au 27 novembre 2019, la première édition de la Foire de l’agriculture et de la foi, initiée par l’archidiocèse de Cotonou. Les activités de cette grande messe de valorisation des produits agricoles ont reçu la bénédiction de l’Archevêque de Cotonou, Monseigneur Roger Houngbédji, à l’occasion d’une célébration eucharistique le jeudi 21 novembre dernier, sur la paroisse Saint Benoit de Toffo.

« Mission d’évangélisation par les œuvres : Faire de l’agriculture un métier valorisant les fidèles dans leurs milieux de vie ». Tel est le thème retenu pour cette première foire des produits agricoles de l’archidiocèse de Cotonou qui s’engage véritablement dans la transformation de la terre par la foi. Selon les explications de l’Archevêque, l’intérêt qu’accorde l’église catholique à la valorisation des produits agricoles réside dans sa solidarité avec l’ensemble de la famille humaine. « L’église que nous prêchons n’est pas un message éthéré, déconnecté des réalités concrètes que vivent les hommes. Au contraire, pour que cet évangile soit véritablement bonne nouvelle, il est nécessaire qu’il puisse s’incarner dans les réalités concrètes que vivent nos peuples. Et en parlant de réalités concrètes de nos peuples, l’agriculture est non seulement une activité prépondérante, mais aussi une source sure de développement intégral de notre peuple », a-t-il fait savoir. Mgr Roger Houngbédji a toutefois levé l’équivoque sur l’importance de cette activité relevée selon certains au second plan, et de la nécessité pour l’église catholique de contribuer activement à faire redécouvrir toute la noblesse du travail de la terre confiée à l’homme dès les premiers instants de la création. « Prendre une part active à la promotion de l’agriculture devient à proprement parlé un acte d’évangélisation et c’est précisément ce qui est exprimé par le thème de la présente foire », a ajouté Mgr Roger Houngbédji. Un acte de foi qui, renchérit l’Archevêque, n’est pas une action sociale encore moins commerciale mais plutôt une œuvre spirituelle et pastorale qui représente la présence de Dieu comme garantie du bonheur de l’homme, l’obéissance à Dieu et la nécessité de manifester sa foi en s‘engageant pour le bien-être de tous. « Le travail surtout celui de la terre est par excellence le lieu où se conjuguent admirablement le don de Dieu et l’effort de l’homme… Il est donc évident que nos critères de réussite ne sont nullement pas la rentabilité économique ni la grande affluence, mais plutôt l’enracinement de cette bonne nouvelle de l’espérance et de la fraternité par le travail », a-t-il poursuivi tout en exhortant le Seigneur à faire de cette foire, fasse croitre le champ intérieur de tous afin de recevoir le salaire de l’intendant fidèle et avisé. Au terme de son homélie et de la célébration eucharistique, l’Archevêque de Cotonou a ensuite procédé au lancement officiel de cette foire, en présence des autorités locales, représentants des autorités en charge de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, partenaires techniques et financiers, forains et autres. En compagnie de quelques prêtres, il est a visité les produits exposés dans quelques stands, à savoir : les produits alimentaires, les jus de fruits, et d’autres produits industriels locaux tels que : le curseur à vapeur, la rappeuse de manioc motorisée, la broyeuse de cossettes de manioc, et autres. La première journée de cette foire s’est achevée par un entretien du Président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, avec les forains, sur son parcours et ses expériences dans le domaine de la production du lait et de la viande.

Ils ont dit

Gaston Agbonon, représentant le Maire de Toffo: « C’est un événement qui valorise l’homme dans son intégrité matérielle et spirituelle »
« Nous remercions l’archevêque pour le choix porté sur notre commune. C’est un événement hautement expressif dans la mesure où l’organisation d’une foire a toujours été une occasion pour célébrer les prouesses des hommes. Le conseil communal de Toffo salue cette initiative qui valorise l’homme dans son intégrité matérielle et spirituelle »

Noëlie Viniwanou, Chef cellule communale: « C’est un outil privilégié pour la promotion des filières agricoles »

« Cette foire est un outil privilégié pour la promotion des filières agricoles car elle permet de faciliter l’accès au marché local, régional et internationale des produits agricoles d’une part et de tisser des liens d’affaires entre producteurs et commerçants, d’autre part. Je salue cette initiative de l’archidiocèse de Cotonou et reste persuadée qu’au cours de ces sept jours, des relations d’’affvires seront nouées entre acteurs de nos filières ».

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page