.
.

Le triomphe de la vérité

.

Quinzaine de la journée de l’alimentation: L’Ong VHaN mobilise des acteurs autour de la qualité de l’alimentation au Bénin


Vues : 4

Les participants à l’issue des échanges

Réunis à la Maison de la Société Civile à Cotonou ce jeudi 24 octobre 2019, nutritionniste, juriste, acteurs de la société civile, géographe et autres compétences se sont réunis autour de la question de la qualité des repas dans un environnement où l’éradication de la faim reste un défi pour tous. C’est à la faveur d’un atelier organisé par l’Ong Vivre en Harmonie avec la Nature qui entend militer pour une bonne qualité des repas dans les milieux scolaire et estudiantin.

«Agir pour l’avenir. Une alimentation saine pour un monde #FaimZéro. » Tel est le thème de la journée mondiale de l’alimentation édition 2019 célébrée le 16 octobre de chaque année. Dans le prolongement de ses activités établies sur la quinzaine de l’alimentation, l’Ong  Vivre en Harmonie avec la Nature entend apporter sa pierre dans le processus pour une alimentation saine et équilibrée. En effet, atteindre « l’objectif Faim Zéro,  ne consiste pas à juste donner à manger aux affamés, c’est aussi nourrir les personnes et prendre soin de la planète. Cette année, la Journée mondiale de l’alimentation lance un appel à l’action à tous les secteurs afin que tous les êtres humains puissent bénéficier d’une nourriture saine et durable », dira le président du conseil d’administration de l’Ong VHaN, Guy Armand  Onambele, à l’ouverture de l’atelier. Selon ses explications,  l’objectif premier de cette rencontre  est de rassemblée autour d’une table un certain nombre d’acteur de la société civile qui s’investissent sur les questions alimentaires et de nutrition. Il est question également selon ses dires, de discuter du thème mondial ; de regarder autour de cette thématique mondiale, quel est l’état des lieux en terme d’alimentation saine au niveau du Bénin.

Le directeur de la Maison de la Société civile, Armand Vignon à l’ouverture, a salué l’initiative et a encouragé les participants à bien décortiquer la problématique d’une alimentation de qualité. « La qualité de l’alimentation dans le développement et la croissance d’un individu est très important mais très peu de gens accordent d’intérêt à la qualité », ajoute-t-il Pour Guy Armand  Onambele, il s’agira au terme de l’atelier, de sortir avec des recommandations et de faire un suivi sur douze mois, c’est-à-dire jusqu’en 2020 et « faire le bilan des initiatives qui ont été prises sur le terrain et comment ça fonctionne dans la thématique ».  Cet atelier se veut alors un cadre de concertation entre différents acteurs de la société civile afin d’attirer une fois de plus leur attention sur la nécessité de valoriser les aliments moins consommés et espèces végétales sauvages négligées au Bénin.

Guy Armand  Onambele : Président du conseil d’administration de l’Ong VHaN

«L’Ong  Vivre en Harmonie avec la Nature est un organisme de spécialiste et de volontaires qui militent pour une alimentation saine dans le monde. Le centre d’intérêt de l’Ong comme vous pouvez le constater, tourne autour de la sécurité alimentaire, de la nutrition et surtout de la protection de l’environnement. Nous sommes partir d’un constat qui est que à l’heure actuelle, plus de 672 millions d’adultes et 124 millions de filles et de garçons (de 5 à 19 ans) sont obèses, et plus de 40 millions d’enfants de moins de cinq ans sont en surpoids, tandis que plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim. Dans nos systèmes alimentaires tels qu’ils sont structurés, de la production agricole à la transformation et à la vente, il y n’y a guère de place pour des aliments frais produits localement car on privilégie les cultures intensives à rendement élevé. Alors, pour le compte de cet atelier, il sera nécessaire de regarder de près avec les acteurs qui ont bien voulu prendre part à l’exercice parmi les aliments négligé dans l’assiette au Bénin chez les béninois, les contraintes qui limitent la consommation de ses aliments notamment les fruits les légumes les aliments riches en sel minéraux en calcium, et comment on peut lever ces contraintes pour pouvoir améliorer la consommation de ses aliment négligés qui sont des aliments à fortes valeurs nutritives. La première attente est que tous les participants soient en mesure de sortir les vertus des aliments qui sont négligés dans l’assiette des béninois.»

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page