.
.

Le triomphe de la vérité

.

Côte d’Ivoire-Bénin/Les Écureuils: démentir l’histoire ?


Vues : 0

Les Ecureuils ici à l’entrainement à Caen

Ce vendredi 6 septembre 2019, les Ecureuils du Bénin jouent les Eléphants de la Côte d’Ivoire. Un match certes amical, mais qui compte à plus d’un titre pour le peuple béninois. Il sera la 15e confrontation entre les deux sélections. Une quinzième que le peuple béninois espère sera la deuxième bonne fois pour son équipe. Vu que depuis 40 ans l’équipe béninoise ne parvient plus à prendre le dessus devant leurs homologues ivoiriens. En effet, le 16 septembre 1979, le Bénin lors des éliminatoires de la CAN 1980 avait battu la Côte d’ivoire (1-0). Ceci 19 ans après le premier face à face amical entre les deux sélections remporté par la sélection ivoirienne. Mais depuis, des années sont passées et ce sont les éléphants de la Côte d’Ivoire qui imposent leur dicta. A la limite, ‘les Ecureuils du Bénin n’obtiennent que le point du nul. 40ans de disette pour le Bénin et de suprématie ivoirienne que le peuple béninois voudrait voir son équipe y mettre fin. Ainsi, le match de ce soir malgré son caractère amical s’annonce important et une prestation en conséquence doit être faite par Michel Dussuyer et ses poulains. Ils doivent offrir une copie qui fera oublier un temps soit peu les 10 victoires ivoiriennes en 14 matchs comme cela a été le cas avec leur succès face au Ghana (1-0, en 2009), face au Mali (1-0, en 2012), face au Gabon (2-1, en 2017). L’équipe béninoise est à la recherche de sa grande première devant la Côte d’Ivoire qui s’est érigée en un bourreau surtout lors des 10 dernières années où, la sélection ivoirienne a remporté les trois derniers matchs officiels (4-1, le25 janvier 2008, lors de la phase finale de la CAN au Ghana ; 2-1, le 27 mars 2011 au stade Robert Champroux et 6-2, le 5 juin 2011 en éliminatoires de la Can 2012 au stade général Mathieu Kérékou).
Et si c’était le bon moment ? Pourquoi pas a-t-on envie de répondre. Puisqu’aujourd’hui, le Bénin présente un autre visage de son football et attire la convoitise. Son premier succès face à l’Algérie, son premier succès face au Maroc, sa première participation à un quart de finale en phase finale de la CAN, avec une performance inédite de 5 matchs, une victoire au tir aux buts, 3 nuls et une défaite, indiquent que l’histoire du football béninois change. Un changement qui montre l’équipe béninoise capable de mettre fin à cette hégémonie qui semble avoir trop duré. Aujourd’hui, sans disposer de Khalidou Koulibaly et bien d’autres joueurs qui officient dans de grands championnats, la sélection conduite par Michel Dussuyer est connue comme celle qui joue bien en bloc, celle qui sait faire dos rond pour s’éviter la défaite. Elle peut se montrer aussi surprenante. Et c’est tout le mal que leur souhaitent leurs fans qui attendent d’accueillir la première victoire de l’ère moderne.
Par Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page