.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fermeture des frontières entre le Nigeria et ses voisins: Un sommet à trois prévu pour dénouer la crise


Vues : 0

Après la rencontre entre Muhamadou Buhari et Patrice Talon, les observateurs s’attendent à un nouveau sommet entre les protagonistes de la crise née de la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria. Ainsi en dehors des deux présidents le Président Nigérien Mahamadou Issoufou serait en vue, le Niger étant aussi frappé par les mesures nigérianes. Si pour certains béninois, cette fermeture est due à une crise diplomatique entre le Bénin et le géant voisin Nigéria, l’occasion offerte par la rencontre de la Ticad7 s’inscrit dans le sens inverse des spéculations ; elle a permis d’avoir les vraies raisons de la crise frontalières Nigéria-Bénin qui secoue le marché béninois. En réalité, la conférence internationale sur le développement de l’Afrique, organisée par le Japon, à Tokyo le mercredi 28 août 2019 a permis au Président Patrice Talon et son homologue nigérian Muhamadou Buhari, d’échanger en marge des événements de Tokyo sur la fermeture des frontières nigérianes avec le Bénin ; deux raisons fondamentales, selon l’intervention du président Buhari sont à la base de la prise de cette décision : une vaste opération de sécurisation des frontières terrestres et maritimes du Nigéria contre la contrebande, le terrorisme et la prolifération des armes (EX SWIFT RESPONSE), ensuite la lutte contre la contrebande du riz, venant du Bénin déstabilisant l’autosuffisance alimentaire nigériane. Selon le communiqué de presse de la présidence nigériane, la fermeture des frontières du Nigéria est une réponse aux problèmes d’insécurité, de banditisme, de braquages et de terrorisme observés au niveau des frontières, lesquels problèmes seront gérés par l’opération (EX SWIFT RESPONSE). Mais après les exposés du chef de l’Etat béninois, relatifs aux conséquences fâcheuses de cette décision sur la population béninoise, le président Buhari a promis une porte de sortie dans les tout prochains jours. Le Nigéria va rouvrir tout prochainement ses frontières, ceci à une condition bien claire : la convocation d’un mini sommet par le Nigéria. C’est ce que confirment les propos du ministre nigérian des affaires étrangères, qui apprécie à juste titre la démarche du président Patrice Talon, préoccupé par le bien être non seulement de son peuple, mais aussi des relations diplomatiques entre le Nigéria et le Bénin : « le Nigéria à travers les politiques agricoles est devenu autosuffisant dans la production du riz, cependant, notre autosuffisance se trouve gravement menacée par la contrebande du riz réexporté par le Bénin », selon le ministre Geoffrey Onyeama. Il révèle à cette occasion que beaucoup de nigérians ont accepté cette réforme, en la trouvant profitable au pays.
Pour finir, il faut retenir que l’échange entre le président Talon et son homologue nigérian, Muhamadou Buhari a duré une soixantaine de minutes, et est le deuxième depuis ces trois derniers mois.

Larissa AGOTI-GUEZO (stag)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page