.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour dépassement de frais de campagne et usage de faux: La justice condamne Lionel Zinsou à 5 ans d’inéligibilité


Vues : 0

L’ancien Premier ministre béninois a été condamné vendredi 2 août dernier par le tribunal de première instance de première classe de Cotonou à cinq ans d’inéligibilité et six mois d’emprisonnement avec sursis pour usage de faux documents. Selon les informations recueillies près de l’instance judiciaire, il est reproché au Franco-Béninois Lionel Zinsou, ancien Premier ministre et candidat malheureux de la présidentielle de mars 2016 d’avoir masqué ses dépassements de compte campagne électorale de 2016, puis utilisant de « fausses attestations ou un certificat falsifié », note cette source. Il est condamné « à cinq ans d’inéligibilité pour toutes les élections à venir au Bénin, à six mois d’emprisonnement assorti de sursis et de cinquante millions d’amande ». Selon Me Robert Dossou, l’un des avocats de l’accusé « la justice a été instrumentalisée dans ce dossier ». A en croire l’avocat, le ministère public n’a pu prouver la culpabilité de son client. « Lorsque l’on condamne quelqu’un pour faux, la moindre des choses est de produire un document supposément faux. Or cela n’a pas été le cas », déclare-t-il. Pour l’ancien président de la cour constitutionnelle, il y avait un but bien précis derrière cette condamnation. « L’objectif est clair, et entre en résonance avec les affaires qui se succèdent ces derniers mois : Il s’agit de rendre inéligible tous ceux qui seraient susceptibles d’être des concurrents à Patrice Talon », dénonce l’avocat. Toutefois, Me Robert Dossou annonce que l’ancien premier ministre de Boni Yayi fera appel du verdict rendu par le tribunal de Cotonou.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page