.
.

Le triomphe de la vérité

.

Célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Bénin: Le 1er août célébré dans la sobriété


Vues : 9

Après la cérémonie de dépôt de gerbes à la place du monument au mort à Wlakodji, le chef de l’Etat s’est pointé sur le boulevard des armées à 10h00 comme prévu dans le chronogramme. Sous une liesse populaire, il descend de son véhicule de commandement, fait le salut de circonstance, l’hymne nationale et s’en va s’installer au cœur de la tribune officielle. Là déjà, l’attendaient son épouse, Claudine Talon Gbènakpon, les ministres, députés, présidents d’institutions, haut gradés de l’armée, membres du corps diplomatiques et autres officiels. Après son installation, le top du défilé pédestre a été lancé avec les troupes de la musique de la police républicaine et celle de l’armée de terre. Les anciens combattants, près d’une quinzaine, ont pris le devant de la marche vers la tribune officielle après les escadrons de musique. A leur suite, les enfants du lycée Militaire des Jeunes Filles Mathieu Kérékou, de Natitingou et le détachement des élèves du Prytanée militaire du Bembèrèkè. S’en sont suivi les forces paramilitaires avec au premier peloton les élèves de l’Ecole Nationale des Officiers,les détachements féminins et masculins de l’Ecole Nationale Supérieure des Armées, les détachements de la police républicaine, les CRS,la douane béninoise et les agents des eaux et forêts. Tous dans une discipline à nulle autre pareille, accompagnés de la musique de la police républicaine, offrant ainsi un spectacle digne de la hauteur de l’évènement à l’assistance. Les forces miliaires ne se sont pas fait prier dans la suite du défilé. A tour de rôle, l’armée de terre avec ses différents pelotons, l’armée de l’aire, les forces navales, sous la musique de l’armée de terre, martelaient des pas de géant. Le défilé motorisé a été la dernière étape de ce défilé qui s’est montré professionnel avec des engins de nouvelles générations acquis pour la sécurité et la défense des populations et du territoire national. En discipline militaire, le Bataillon de Train, le 1er Bataillon d’intervention motorisée, le 1er Groupement blindé, le 1er Bataillon du Génie et le Groupement national des Sapeurs-pompiers se sont succédé ; tout ceci, dans une fourchette de 90minutes rigoureuses. Il est important de souligner à ce défilé, la présence des têtes couronnées, des représentants des confessions religieuses, de la société civile et des populations encadrés et surveillés de part et d’autre du boulevard des armées par les forces paramilitaires. Le retrait du chef de l’Etat a mis fin à la cérémonie qui s’est déroulée sous haute surveillance et dans un calme digne de la circonstance.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page