.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse de doctorat en sociologie du développement: Houéfa Maria Goretti Lègonou consacrée docteur avec la mention très honorable


Vues : 2

Docteur H. E. Maria Goretti Lègonou au milieu des membres du jury

L’amphithéâtre de l’ex Flash de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) a servi de cadre à la soutenance de thèse de la candidate au doctorat de l’Uac, Houéfa Emmanuella Maria Goretti Lègonou, ce lundi 15 juillet 2019. Les résultats de ses travaux de recherche menés sous la direction du Professeur des Universités du Cames, Albert Tingbé-Azalou, ont été validés par un jury international présidé par le Professeur, Adolphe Kpatchavi.

« Dynamique de gouvernance du relais communautaire dans la zone sanitaire Djidja, Abomey Agbangnizoun : logiques et jeu des acteurs ». Tel est l’intitulé du sujet sur lequel l’impétrante Houéfa Emmanuella Maria Goretti Lègonou a mené des recherches entrant dans le cadre de sa formation doctorale. En effet, dans sa présentation, elle a fait savoir que les différentes réformes opérées dans le système sanitaire ces dernières décennies ont conduit à l’avènement des relais communautaires, acteurs non statutaires qui assurent l’interface entre les centres de santé et la population. Ces actions impulsent une certaine dynamique dans le processus de développement à la base. Ainsi, dans l’optique de mieux appréhender les mutations autour de la fourniture des services de santé grâce à la promotion de santé en général et la gouvernance du relais communautaire en particulier, elle a choisi d’aborder ce sujet d’actualité et de grand intérêt. Les informations ont été recueillies auprès de 124 répondants dans les communes de Djidja, Abomey et Agbangnizoun répartis suivant quatre groupes cibles. Au terme de l’analyse des données, il ressort que la situation du développement du secteur de la santé et la gouvernance du relais communautaire est tributaire de la compétitivité de l’économie locale. Les interventions des élus locaux sont spécifiquement axées sur l’accompagnement au détriment du diagnostic local. Par ailleurs, Emmanuella Maria Goretti Lègonou a souligné que, le nombre de ménages à charge du relais communautaire, le paysage réel du système de santé local, ainsi que les pratiques des professionnels de la santé constituent des points de contrastes dans la gouvernance du relais communautaire. Les partenaires techniques et financiers constituent, selon elle, l’acteur dominant du système. De même elle précise que les stratégies à la base des autres acteurs, en fonction des enjeux, conditionnent aussi bien de mutations. Tour à tour, les Professeurs Roger Tomasse Danioue de l’Université de Lomé, Albert Tingbé-Azalou de l’Uac, Adolphe Kpatchavi de l’Uac et leurs collègues Docteurs Aimé Hétchéli de l’Université de Lomé et Roch Houngnihin de l’Uac ont fait leurs différentes observations, critiques et recommandations à l’impétrante afin que soit amélioré, le travail qu’elle a présenté. Appréciant le contenu du document et de sa présentation, le jury international a fait observer qu’il s’agit d’un sujet pertinent et d’actualité, traité dans une démarche méthodologique appropriée ayant conduit à des résultats probants avec une excellente présentation orale. Sur ce, le jury international a décerné à Houéfa Emmanuella Maria Goretti Lègonou, la mention très honorable et la faite Docteur en Sociologie-Anthropologie dans la spécialité, Sociologie du développement.

Biographie de Docteur Emmanuella Maria Goretti Lègonou

Née le 9 octobre 1989 à Cotonou, Houéfa Emmanuella Maria Goretti a opté pour la formation en Sociologie-Anthropologie après avoir obtenu son Baccalauréat série D. C’est ainsi qu’elle s’est inscrite depuis 2007 au département de Sociologie-Anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi où elle a successivement obtenu ses diplômes académiques à savoir le Diplôme Universitaire d’Etudes Littéraires (2009), la Licence (2011) et la Maîtrise ès Lettres en Sociologie-Anthropologie (2012), puis son Diplôme d’Etudes Approfondies en Sociologie du développement (2014) à l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire « Espaces, Cultures et Développement » de l’Université d’Abomey-Calavi. Passionnée de la recherche scientifique, elle y poursuivit sa thèse qui fait objet de soutenance, ce jour 15 juillet 2019. Elle a à son actif, plusieurs articles en coproduction ou non au plan académique et plusieurs réalisations au niveau professionnel dont entre autres, Lègonou M.G., et al., (2019): « Structure et dysfonctionnements du système de gouvernance du relais communautaire dans la zone sanitaire Djidja-Abomey-Agbangnizoun, in Prospective et sociétés, centre d’études sociologiques et de sciences politiques de l’Universite d’abomey-calavi (cespo-uac), pp 375-406, Isbn 978-99982-0-064-7.
Lègonou M.G., et al., (2019) : « Aspirations et problèmes autour de l’affermage du réseau de distribution d’eau potable de Lissazounmè dans la commune d’Agbangnizoun au Bénin à l’horizon 2036 », in Prospective et sociétés, centre d’études sociologiques et de sciences politiques de l’Universite d’Abomey-calavi (CESPo-UAC), pp 239-276, ISBN 978-99982-0-064-7.
Elle a également pris part à plusieurs colloques scientifiques nationaux et internationaux. Le parcours professionnel riche et varié de l’impétrante témoigne de sa passion pour la recherche. En effet, attachée temporelle à l’enseignement et à la recherche à l’Université d’Abomey-Calavi depuis 2015, l’impétrante offre parallèlement plusieurs types de prestations auprès des organisations et institutions en lien avec son profil professionnel et ses domaines de ses compétences. Ainsi, elle fut Secrétaire Administrative et scientifique, puis Chargée de la recherche, du Suivi-Evaluation et des activités communautaires auprès de Prometra. Elle a également servi successivement l’Observatoire du Changement Social du Bénin (2014) et le Programme National de Lutte contre le Sida (2015) en tant que Chercheure associée. Elle a été recrutée en qualité de Consultante Associée dans le cadre de la réalisation du volet qualitatif de l’Analyse de la Situation des enfants du Bénin (édition 2017) au profit de l’Unicef et celui de la réalisation de l’Analyse situationnelle des droits sexuels et reproductifs chez les adolescents et jeunes des zones sanitaires de Lokossa-Athiémé, Aplahoué-Djakotomey-Dogbo et Djougou-Copargo-Ouake au Bénin au profit de Care Bénin-Togo en 2018.
Enfin, elle intervient depuis 2016 en qualité de Consultante-Formatrice, et de Coach d’entreprises spécialiste des questions de genre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Emploi des Jeunes (PEJ)-phase 1 & 2 auprès de Centre de Développement Economique et Local (CDEL) et du cabinet Jaguar Sarl.

Ils ont dit

Prof. Albert Tingbé-Azalou, Directeur de thèse
« La candidate est une passionnée de la recherche scientifique »
« La thèse élucidée par l’impétrante se veut une recherche empirique multidimensionnelle des groupes sociaux contemporains et de leurs interactions avec l’environnement de la gouvernance du relais communautaire dans la fourniture des services de santé. A cet effet, la candidate l’aborde avec une méthodologie rigoureuse évoquant une perspective diachronique et synchronique en combinant l’analyse des pratiques et celle des représentations. Pour ce faire, elle s’est basée sur l’analyse des pratiques des acteurs dans le contexte de la gouvernance du relais communautaire en corrélation avec les jeux et stratégies développées pour cerner les dysfonctionnements. Le modèle d’analyse convoquée combine l’individualisme méthodologique, la théorie de la logique d’action et la prospective stratégique.
L’encadrement des travaux académiques de Houéfa Emmanuella Maria Goretti Lègonou s’est bien déroulé dans la mesure où l’intéressée qui est une passionnée de la recherche scientifique a fait preuve d’une assiduité et d’une disponibilité appréciable. A cet effet, elle s’est souvent montrée disponible quand on lui confie des travaux à exécuter. Les quelques années de collaboration m’ont permis de constater qu’elle est une candidate respectueuse, disponible, rigoureuse, ouverte aux critiques et prête à prendre en compte les différentes observations et remarques pour l’amélioration de son travail. L’encadrement de sa thèse s’est déroulé sans désagréments.»

Dr Roch Houngnihin, examinateur principal de la soutenance
« Cette thèse a permis de comprendre qu’il faut revoir la copie »
« Pendant quatre de temps, Emmanuella Maria Goretti Lègonou a examiné cette question qui met l’homme au cœur des dynamiques du système de santé. Le sujet qu’elle a abordé est très pertinent et nous permet de revisiter la copie. Elle a démontré par exemple le rôle que joue le relais communautaire en tant qu’interface entre le système de santé et les communautés à la base est essentiel, la sensibilisation aussi. Cette thèse a permis de comprendre qu’il faut revoir la copie. Il faut aller à la base, prendre en compte les relais choisis effectivement par les populations. Elle a démontré que le choix même pose problème, parce que les textes disent clairement que le relai doit être choisi par la communauté dans laquelle il vit. On a donc intérêt à appliquer les textes et à choisir les relais communautaires en s’appuyant sur les leaders locaux qui ont une voix qui peut se faire entendre par les populations. Le système de santé a de grosses lacunes à tous les niveaux, surtout en termes d’adhésion des populations aux mesures. C’est la leçon fondamentale que nous tirons de cette thèse.»

Docteur Emmanuella Maria Goretti Lègonou
« J’exprime ma gratitude à l’endroit de mon Directeur de thèse »
« J’ai choisi ce thèse parce qu’aujourd’hui, nous avons la venue dans le système de santé, des acteurs qui sont des non professionnels appelés relais communautaires, mais qui officient sur les services de santé et facilitent le rapprochement des soins de la communauté. Ils interviennent surtout dans les localités rurales et subissent des inégalités géographiques. Les relais communautaires étaient des acteurs non statutaires, bénévoles et qui offrent des soins de santé de proximité aux populations. Dans cette thèse, nous avons abordé les logiques et jeu des acteurs qui impliquent les dynamiques de gouvernance du relais communautaire. Au terme de la délibération, les membres du jury m’ont attribué une mention très honorable que je ne peux pas contester. Je ne peux que les remercier. J’exprime également ma reconnaissance et ma gratitude à l’endroit de notre Directeur de thèse, le Professeur Albert Tingbé-Azalou. Je suis passionnée de la recherche scientifique et donc je vais demeurer dans la recherche.»

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page