.
.

Le triomphe de la vérité

.

Soutenance de thèse en sociologie-anthropologie: L’Abbé Gaston Gabriel Tata décroche son 3ème doctorat


Vues : 10

Exif_JPEG_420

L’amphithéâtre de l’ex Flash de l’Université d’Abomey-Calavi a servi de cadre à la soutenance de thèse de doctorat d’Etat du candidat Gaston Gabriel Tata, ce vendredi 31 mai. C’était en présence des enseignants du département de Sociologie-Anthropologie, et des parents et condisciples de l’impétrant.

« Tragédie de la parole dans un contexte d’oralité : une analyse socio-anthropologie de la médisance au Bénin », est le thème ayant fait objet de recherches pour cette 3è soutenance de thèse de Gaston G. Tala, après ses doctorats en théologie et en anthropologie. Et pour cette fois-ci, il est déclaré digne du grade de docteur en sociologie de développement avec la mention très honorable. En effet, menées sous la direction du Professeur titulaire des universités du CAMES, Albert Tingbé-Azalou et sous la co-direction de son collègue le Professeur Cyriaque Ahodékon, les recherches entrant dans le cadre de cette soutenance ont été effectuées dans les départements du Plateau, de l’Ouémé, de l’Atlantique, du littoral, du Couffo, du Mono, du Zou, des Collines, de la Donga, de l’Atacora et du Borgou, et ont eu pour cibles, les grandes aires culturelles Adja-fon, Yoruba, Batanu, Dendi et Wama. Dans ses travaux, l’Abbé Gaston Gabriel Tata a cherché à savoir les conséquences de la médisance sur le vivre-ensemble et le construire-ensemble au Bénin. S’agissant des raisons qui ont motivé le choix de ce thème, le candidat a fait savoir qu’il s’agit de l’inquiétude, du malaise et d’ambition. Ses recherches approfondies sur le sujet lui ont permis de parvenir aux résultats selon lesquels, la médisance est une réalité qui implique trois acteurs principaux que sont le locuteur, le délocuté et l’allocutaire, et aussi des auteurs qui sont des bourreaux. Elle peut prendre une forme calomnieuse, diffamatoire, dénigreuse etc, et prend en compte un certain exotérisme terminologique et une contextualisation. En ce qui concerne sa configuration, il souligne qu’il s’agit d’une parole destructive dont les effets sociaux consistent à fabriquer l’image de l’autre afin de lui créer des préjudices. Aussi indique-t-il que la médisance intervient dans la gestion publique et participe soit à la construction ou à la déconstruction. Suite à ses analyses, l’Abbé Gaston G. Tala a conclu que « La médisance est un facteur déterminant dans la sociabilité, le vivre-ensemble en vie pour le meilleur et le pire, le construire-ensemble en subit énormément et la dynamique sociale en ressent profondément ». Appréciant la présentation de l’impétrant, chacun des cinq membres du jury présidé par le Professeur Paulin Hounsounon-Tolin a trouvé les mots justes pour saluer la qualité du travail abattu par l’Abbé Gaston G. Tata. « Excellente et brillante thèse, sujet d’actualité, un très bon travail», sont entre autres les termes utilisés par le Président du jury et ses collègues les Professeurs Albert Tingbé-Azalou, AlkassoumMaiga du Burkina-Faso, Emmanuel Kossi-Titrikou du Togo et Pascal Dakpo du Bénin. « J’ai énormément apprécié le document. Je l’ai lu et relu et ça m’a formé. Je n’ai jamais su que la médisance peut être un objet de déconstruction sociale », a confié ce dernier. Unanimement, ces sommités du monde scientifique ont souhaité que le document soit publié.

Laurent D. Kossouho

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page