.
.

Le triomphe de la vérité

.

Convention de concession avec la société Genesis Energy: Encore un géant pas vers l’autonomisation énergétique du Bénin


Vues : 2

Le ministre Dona Jean-Claude Houssou

En plus de tous les efforts remarquables qui se font depuis trois ans pour l’autonomisation en énergie électrique au Bénin, le gouvernement du Président Patrice Talon a décidé à la faveur de la rencontre hebdomadaire des ministres du Mercredi 29 Mai 2019 d’autoriser la conclusion d’une convention de concession et d’un contrat d’achat d’énergie, relatifs à la construction d’une centrale thermique de 25 MW avec la société Genesis Energy. En effet depuis l’avènement de ce gouvernement en Avril 2016, il s’est inscrit dans une politique d’autonomie énergétique afin de rendre disponible et permanente à court terme, l’électricité de qualité. C’est ce qui explique la rareté des coupures électriques de sorte que le délestage apparaît désormais comme un vieux souvenir. Il faut souligner que la réalisation de cette centrale de 25 MW offre des conditions avantageuses au Bénin. Après cette autorisation en conseil des ministres, des instructions ont été données aux ministres concernés pour prendre les dispositions utiles afin de faciliter le développement du projet de la centrale thermique à turbine dual fuel, sur le site de Maria-Gléta 1, en régime BOOT. Il convient de noter que par la présente décision, le gouvernement approche par petites touches le seuil quantitatif qu’il s’était fixé. Il ne serait pas superflu de rappeler que la réalisation de cette centrale de 25 MW vient en complément des 127 MW de Maria-Gléta 2 déjà installés. De même, il est prévu une seconde centrale de 127 MW dont les travaux n’ont pas encore démarré. En optant pour l’utilisation du site de Maria-Gléta 1 qui était à l’abandon au regard de la mésaventure qu’il a connu sous le régime défunt, on peut dire que le gouvernement du Président Patrice Talon a fait le choix d’une gestion rationnelle au sommet de l’Etat. A tout ceci, il faut ajouter que le gouvernement s’est employé à obtenir des conditions de réalisation avantageuses pour le Bénin. Pour finir, il faut reconnaître que le régime de la rupture et du nouveau départ est sur la bonne voie et il ne reste qu’à lui souhaiter de maintenir cet élan pour relever ce défi historique et enrayer le délestage du vocabulaire de nombreuses générations de Béninois.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page