.
.

Le triomphe de la vérité

.

Assemblée nationale: Dègla, Tognigban, Guidi et Démonlé Moko installés


Le président Vlavonou accueillant le député Degla

Quatre députés ont été officiellement installés dans leur siège hier au palais des gouverneurs à Porto-Novo par le Président de l’Assemblée nationale, Col Louis G. Vlavonou. Il s’agit en premier de l’honorable Benoît Asouan Dègla, candidat de la 10ème circonscription électorale sur la liste du Bloc Républicain dont le recours a été accepté et le siège validé par la cour constitutionnelle. Recalé  par les premiers résultats de la cour constitutionnelle, ce député a réussi par son recours à décrocher son siège au détriment du deuxième titulaire de la liste Union Progressiste Aka Worou Marcellin qui était déclaré élu au prime abord. La dernière décision rendue par la cour constitutionnelle vient invalider l’élection du candidat Marcellin Aka Worou et proclame élu le candidat Benoit Assouan Dègla2ème titulaire de la liste Bloc Républicain. Par la même occasion, le nombre de sièges obtenus par la liste du Bloc Républicain passe à 37contre 46 pour l’Union progressiste.

Le second député installé hier est Etienne Tognigban suppléant du ministre Oswald Homéky qui a entre temps laissé son siège pour continuer à travailler dans le gouvernement au côté du Président Patrice Talon. Il est élu dans la 11ème circonscription électorale sur la liste de l’Union progressiste.

Le troisième député installé est Alidou Démonlé Moko, suppléant du ministre Alassane Séïdou élu dans la 1ère Circonscription électorale sur la liste de l’Union progressiste qui lui aussi a préféré rester au gouvernement.

Le quatrième député qui a officiellement pris fonction hier est Euric GUIDI suppléant de l’honorable Charles Comlan Gagnon élu dans la 17ème circonscription électorale sur la liste de l’Union progressiste. Ce dernier avait aussi annoncé sa démission pour laisser son suppléant poursuivre le combat avec les députés de la 8ème législature.

 

Ils ont dit :

Benoît Assouan Dègla, élu dans 10ème CE sur la liste du BR: Les tâches qui nous attendent sont immenses je ne vais pas me dérober »

« Je voudrais remercier et rendre grâce à Dieu et dire que c’est très ému que je me retrouve aujourd’hui à l’Assemblée nationale, après avoir été empêché pendant deux semaines, du fait des hommes. Puisqu’aujourd’hui, il n’y a pas de mots à cacher, la cour constitutionnelle a rendu sa décision et vous avez bien entendu que la cour a désavoué la CENA pour avoir dissimulé les cantines qui contenaient mes résultats. C’est de la cruauté, la méchanceté, la fraude organisée. Et c’est dommage que les institutions en charge d’un tel travail s’adonnent à cela. Je pense qu’à la date d’aujourd’hui, la CENA au vue de la décision de la cour doit déjà porter plainte contre X. C’est vrai j’ai eu beaucoup d’émotion, et j’ai manifesté mon amertume pour ce qui a été fait mais à même temps je suis heureux de retrouver les miens, heureux de savoir que je pourrai m’adonner à la mission pour laquelle les populations de la 10ème circonscription électorale se sont déplacées massivement pour voter et prendre l’engagement que je m’attèlerai dans la mesure de mes moyens et de mes possibilités à demeurer le député, leur porte voix. Les tâches qui nous attendent sont immenses et j’ai la ferme conviction que je ne vais pas me dérober  par la grâce de Dieu, nous travaillerons à  ce que notre parlement relève le défi de développement au côté du gouvernement. Ce n’est pas être godillot, ce n’est pas être à la solde du gouvernement. Dans tous les pays du monde chaque Président cherche à avoir avec lui l’Assemblée parce que c’est elle qui contrôle l’action du gouvernement et c’est tout à fait normal que nous cherchons à travailler ensemble avec le gouvernement chaque fois que cela va dans l’intérêt de notre peuple. »

Euric GUIDI suppléant de l’HE Charles Gagnon, élu UP de la 17ème CE: « Nous demandons à nos mandants de continuer à avoir confiance en nous »

« C’est une fierté pour moi et je remercie le Seigneur tout puissant, l’Eternel des armés qui nous a inspiré tout au long de la campagne et nous remercions les populations de la 17ème circonscription électorale qui ont bien voulu porter le choix sur nous et je remercie l’honorable Charles Gagnon pour sa clairvoyance et qui m’a permis d’être à l’Assemblée nationale aujourd’hui pour servir le peuple et faire tout pour que cette assemblée soit une assemblée qui travaille pour le vote des lois pour le développement de notre pays. Nous allons nous y mettre de manière acharnée à travailler et à faire en sorte que les lois que nous votons aillent dans le sens de l’amélioration des conditions de vie du peuple comme il l’attend de nous. Des projets d’eau potable, projet de développement socio-économique, nous allons nous y mettre pour que le peuple soit vraiment à l’aise au cours de ce mandat. A nos mandants nous allons leur demander de continuer à avoir confiance en nous et de nous aider à travailler et non s’occuper des petits problèmes qui ne font pas avancer le pays… »

He Alidou Démonlé Moko, élu de la 1ère CE sur la liste UP: « Il faut maintenant faire la promotion de la paix »

« …Je me réjouis de faire pour la première fois, l’expérience de la représentation nationale pour la première. Je découvre avec plaisir L’Assemblée nationale. Je suis un homme de défi et je voudrais relever tous les défis en matière de vote des lois pour promouvoir le développement de mon pays et en termes du contrôle des actions du gouvernement pour aider le Chef de l’Etat à prendre des décisions salutaires pour la promotion comme bol l’a à cœur, à assortir les réformes utiles et lui permettre de mettre en œuvre son programme d’action. Je voudrais profiter de l’occasion pour remercier les populations des Communes de Kandi, de Karimama et Malanville en particulier et celles de l’Alibori en général sans oublier celle du Bénin. Que les gens aient voté ou pas, je les remercie tous. Nous avons connu des moments difficiles. Il faut maintenant faire la promotion de la paix. Nous devons nous donner la main, s’asseoir autour d’une même table et faire des concessions pour que les Béninois puissent parler de la même voix au nom de la paix. Si nous voulons développer notre pays, nous devons y vivre en paix. Nulle part au monde, les querelles et les coups bas politiques n’ont jamais faire avancer un pays… »

Député Etienne Tognigban, Suppléant de Oswald Homéky, élu de la 11è CE sur la liste UP: « Nous connaissons les défis qui sont les nôtres »

«…Mes impressions sont bonnes. J’ai été bien accueilli par le personnel de l’Assemblée nationale. Nous avons suivi notre première séance plénière. C’est notre baptême de feu. Mais comme on en avait l’habitude à l’échelon local, on n’a pas été trop bleui. Nous avons bien suivi le déroulé de la séance plénière et on ne s’en plaint pas. Ce n’est pas pour la première fois que je vais aux élections législatives. J’ai peut-être eu la malchance d’avoir toujours été suppléant. Je le suis encore maintenant et c’est par la gratitude du Ministre Oswald Homéky que je me suis retrouvé ici. Les élections législatives se sont déroulées comme ça se passait avant. Je peux même dire que ça a été cette fois-ci plus difficile. Nous connaissons les défis qui sont les nôtres. Nous allons œuvrer à les relever. Je voudrais inviter nos mandants à nous accompagner. Le mandat de député ne peut se faire par lui-seul. Nous allons régulièrement leur rendre compte de ce que nous faisons au Parlement et nous prendrons en compte leurs préoccupations… »

Propos recueillis par Fidèle KENOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *