.
.

Le triomphe de la vérité

.

Violences suite aux législatives: Des auteurs d’actes de vandalisme jetés en prison


Vues : 0

Ambiance tendue sur l’axe Cadjèhoun-Bon Pasteur

Les actes de vandalisme et de violence perpétrés dans la journée du 1er au 2 mai 2019 ne resteront pas impunis. C’est bien l’engagement pris par les forces de l’ordre de sécurité qui n’ont ménagé aucun effort pour mettre la main sur les présumés auteurs de ces actes. Ils sont au nombre de trente à avoir été interpellés pour de tels actes qui ont mis la ville de Cotonou dans la psychose. Après leur interpellation, les présumés auteurs des actes de vandalisme ont été présentés  au Procureur de la République, le vendredi 3 mai dernier. Le procès ayant été reporté par le juge en charge du dossier, ces présumés accusés devront  passer un peu de temps derrière les barreaux de la prison civile de Cotonou jusqu’au 28 mai prochain pour comparaitre, à nouveau, devant le Procureur de la République.  Il faut rappeler que la ville de Cotonou a été le théâtre de plusieurs actes de vandalisme, les mercredi 1er et jeudi 2 mai 2019. Et pour cause, une information faisant état de « la tentative d’arrestation de l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi », a engendré un mouvement de foule puis, des échauffourées entre forces de l’ordre et « badauds », supposés auteurs de plusieurs actes de vandalisme et de vols.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page