.
.

Le triomphe de la vérité

.

Lutte contre la criminalité faunique: Trois présumés trafiquants de pointes d’ivoire arrêtés à Cotonou


Vues : 0

La lutte contre la criminalité faunique se poursuit à grande échelle sur toute l’étendue du territoire national. Le lundi 15 avril dernier, trois présumés trafiquants ont été appréhendés dans la ville de Cotonou par une équipe composée des éléments  de la brigade criminelle et ceux des Eaux, Forêts et Chasse, avec l’appui technique du programme Appui à l’Application des Lois sur la Faune et la Flore au Bénin (AALF-Bénin).  Ils avaient en leur possession trois pointes d’ivoires d’éléphants, destinées à la commercialisation. En effet, l’importation, l’exportation, la réexportation ou la commercialisation des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles sont interdites par la législation en vigueur en République du Bénin. Mieux encore, l’éléphant est une espèce intégralement protégée par une loi spéciale au Bénin et par des conventions que le Bénin a ratifiées. Selon l’article 154 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application, les présumés trafiquants risquent un emprisonnement de 6 mois à 5 ans et le paiement d’une amende  de 300 000 à 800 000F dès que leur culpabilité sera prouvée. Il faut noter que la lutte contre la criminalité faunique s’est accrue depuis l’avènement du régime de la rupture qui a renforcé les garde-fous non seulement pour sécuriser les aires protégées mais aussi pour que le Bénin ne soit un pays de transit de ces produits prohibés. Les autorités compétentes sont ainsi appelés à poursuivre la veille dans la lutte contre la criminalité faunique au Bénin.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Lutte contre la criminalité faunique: Trois présumés trafiquants de pointes d’ivoire arrêtés à Cotonou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page