.
.

Le triomphe de la vérité

.

Face à l’impasse électorale: L’appel du parti Dud de Valentin Aditi Houdé


Vues : 1

Le président du parti DUD Valentin Houdé et des membres du bureau lors de sa déclaration

«Convaincu qu’une élection organisée dans des conditions calamiteuses ne peut aboutir qu’à un hold-up électoral, à un chaos post-électoral, le parti D.u.d en appelle à la conscience du chef de l’Etat pour qu’il puisse bien vouloir prendre la mesure de la situation en assumant pleinement ses responsabilités, conformément à son serment », a déclaré  le lundi 1er avril dernier, le président du parti  Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (D.u.d),  Valentin Aditi Houdé, lors d’un point de presse à  Abomey-Calavi. Il lance le même appel aux « présidents des institutions de la République impliquées dans le processus électoral afin qu’ils jouent impartialement leur partition et aux autorités religieuses et morales, afin qu’elles usent de tous les pouvoirs en leur possession pour mettre la nation béninoise à l’abri du pire. »  Quant à la classe politique, le député Houdé et les siens trouvent qu’elle est aujourd’hui « traquée  et affaiblie » et « doit se ressaisir pour des actions unitaires et solidaires, orientées vers la préservation de l’unité nationale et la cohésion sociale ». Ils n’oublient pas la communauté internationale,  l’invitant à déployer à temps, toute sa diplomatie préventive. « Enfin aux vaillantes militantes, vaillants militants et sympathisants de notre parti la Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (D.u.d), de rester calmes, sereins, mobilisés et vigilants.  Le parti Dud participera bel et bien à toutes les compétitions électorales. C’est l’objectif de tout parti politique. N’ayez pas peur, car la peur est un grand mal ! », a également laissé entendre le président de  cette formation politique, lors de sa déclaration.

Pour mettre un terme à la crise électorale actuelle, Dud recommande « la suppression pure et simple de la charte des partis politiques et du code électoral, sources de tous les malheurs actuels du pays. »   Les responsables de ce parti n’ont pas aussi manqué de repréciser à l’occasion de ce point de presse, leur ligne politique. « Le Parti D.u.d n’est ni un parti du pouvoir, ni un parti d’opposition : c’est un parti centriste, totalement indépendant du pouvoir et libre de ses opinions ; un parti attaché aux principes fondamentaux d’un Etat de droit et de démocratie», ont-ils précisé. « C’est ce qui explique le silence affiché jusque-là par les dirigeants du parti malgré les nombreuses sollicitations d’un côté comme de l’autre. Cependant, l’occasion de ce début du processus électoral a certainement permis à l’opinion publique de comprendre que le parti D.u.d est persécuté par le pouvoir qui s’emploie à l’abattre à tout prix » ont-ils déploré. Ils s’insurgent également contre le fait que les  opposants fassent  « l’objet de torture fiscale sans toujours parvenir à obtenir le précieux sésame qu’est le quitus au bout de sacrifices catastrophiques, au sens médical du terme, même quand ils arrivent à effacer leurs ardoises. ». A les croire, par ailleurs,  « pendant que les partis d’obédience gouvernementale ramassent tous leurs dossiers déposés au ministère de l’Intérieur, les autres n’ont même pas la possibilité d’accéder à leurs propres dossiers pour se convaincre des reproches qui y sont faits. »

En effet, suite à la notification des insuffisances contenues dans son dossier, pour ne citer que le cas, le parti Dud aurait sollicité, par écrit, du ministre de l’Intérieur, l’accès audit dossier en vue d’une consultation sur place pour corriger les incriminations. « Malheureusement par lettre N°0101/Misp/Dc/Sgm/Daic/Sa du 1er février 2019, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, comme s’il était en mission commandée, nous a opposé une fin de non-recevoir », a dénoncé Valentin Aditi Houdé.

 Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page