.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gouvernance et développement local: CECEDD ONG outille les 36 élus locaux de Djidja


Vues : 0

Du Mercredi 27 au Jeudi 28 Mars  2019 à Abomey, des chefs de village (Cv) et chefs de quartier (Cq) de ville de Djidja dans le département du Zou ont bénéficié d’un séminaire de formation sur la gouvernance locale. Organisé par l’Ong  Centre d’éducation civique, économique et sociale pour la démocratie, et le développement (Cecedd),  sur  financement de  la Fondation Hanns Seidel (Fhs), il vise selon le coordonnateur  de l’Ong, Hubert Guézodjè, à l’ouverture du séminaire, au renforcement de capacités des élus locaux  de la localité.

« Appropriation des instruments juridiques indispensables à une meilleure participation à la consolidation de la démocratie » et « Plaidoyer, lobbying en matière de développement local et bonne gouvernance » sont les deux thèmes centraux sur lesquels a porté le séminaire de formation qui s’est tenu sous la supervision de Grégoire Amoussou.

La première journée a été marquée par quatre (04) communications animées par des personnes ressources averties. Les sous thèmes s’intitulent : « Gestion foncière et domaniale (nouveau code : enjeu et rôle des CV et CQ) », « Gestion de l’Etat civil (rôle des CV et CQ) », « attributions et fonctionnement du conseil d’arrondissement et du chef d’arrondissement ; attributions et fonctionnement du conseil de village ou de quartier de ville et du chef de village ou de quartier de ville ». Elles ont été respectivement animées par Yassin Guézo Hyacinthe  du Centre de Formation pour l’Administration Locale (Cefal), et commissaire de police, et  Christian Hountovo.

Les deux communications ayant marqué la journée du 28 Mars sont intitulés : « Droits et devoirs du citoyen en démocratie », « Concept de police communautaire ». Elles ont été développées par le coordonnateur de l’Ong, Emmanuel Ehako et le commissaire de police Ambroise Amoussouga.

Durant les deux jours, les participants ont porté en débat  à la connaissance des formateurs leurs inquiétudes sur les coins d’ombre. Au terme de la formation, une évaluation a été faite en suite logique  au pré-test effectué le premier jour pour jogger le niveau  d’acquisition. Pour sa part, le coordonnateur de l’Ong, Hubert Guézodjè s’est réjoui de l’attention que les participants ont accordé aux thématiques. Au nom des élus locaux, leur porte-parole a  salué l’initiative tout en rassurant de leur engagement à mettre les notions acquises en application afin qu’un changement soit effectivement constaté dans leur gestion de la chose publique.

Emmanuel GBETO

 

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page