.
.

Le triomphe de la vérité

.

16 ans du Corridor Abidjan-Lagos: Les ministres des Transports, des Infrastructures et de la Santé de l’Ocal font le point ce jeudi à Cotonou


Vues : 0

Cotonou abrite ce jeudi 28 mars, une rencontre de haut niveau des ministres des Transports, des Infrastructures, et ceux de la Santé des pays de l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (Ocal).Annoncée sur le site internet de l’Ocal, cette rencontre placée sous le haut patronage du président Patrice Talon a pour objectif global de revisiter le mandat initial de l’Ocal et de l’adapter au nouveau contexte sur le Corridor Abidjan Lagos afin de répondre aux besoins des populations.

Outre les ministres, sont attendus à Cotonou des présidents des chambres de commerce et d’industrie, des présidents des patronats, des partenaires techniques et financiers tels que la Banque mondiale, la Cédéao, l’Ooas, l’Uémoa, la Bad, Cdc Atlanta, Onusida, le Pnud.Acteurs et partenaires des secteurs du transport, des infrastructures et de la santé, il s’agira pour eux ce jeudi, de présenter le bilan des 16 années d’existence de l’Ocal et ses nouveaux défis.Depuis sa création en 2002, l’Ocal a significativement contribué à l’amélioration de la santé des populations à travers les interventions VIH au profit des populations mobiles ; l’amélioration de la libre circulation des personnes et des biens dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de facilitation du commerce et du transport sur le Corridor Abidjan-Lagos (Pfctcal). Ces dernières années, l’organisation a étendu ses actions aux urgences de santé publique, notamment les épidémies. Aujourd’hui, l’Ocal fait face à de nombreux défis qui impliquent que ses pays membres lui trouvent un nouveau positionnement qui lui permette d’y faire face. Au nombre de ces défis, le nouveau contexte marqué par la volonté des chefs d’Etats de construire une autoroute Abidjan-Lagos et la création de la Haute autorité de gestion de cette autoroute, la persistance des entraves à la libre circulation des personnes et des biens aux frontières, l’émergence des nouvelles épidémies, le manque d’hygiène sur le corridor, l’insalubrité aux frontières et l’accès difficile aux soins de santé primaire des populations aux frontières. La réunion de Cotonou est donc l’occasion pour les gouvernements des pays membres de définir de nouvelles perspectives pour l’Ocal. On rappelle que l’Ocal est une organisation intergouvernementale sous régionale créée en 2002 par les chefs d’Etats du Nigéria, du Bénin, du Togo, du Ghana et de la Côte d’Ivoire, en vue d’apporter en complément aux réponses nationales, une réponse transfrontalière à la vulnérabilité au VIH des populations mobiles et de faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Le Corridor Abidjan-Lagos est un axe routier de près de 1000 kilomètres qui relie les capitales économiques et les principaux ports des cinq pays ci-dessus cités.Trente millions (30.000.000) d’habitants, vivent le long de cet axe ponctué de huit (08) postes frontières ; près de quarante-sept millions (47.000.000) de voyageurs et de routiers l’empruntent chaque année ; il représente 75% des activités économiques de l’espace Cédéao.

Flore S. NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page