.
.

Le triomphe de la vérité

.

Condoléances et dons aux victimes de Karimama: Le gouvernement console les familles éplorées, l’He Bako-Arifari appuie le geste


Vues : 0

Les autorités sur le terrain

Conformément à la décision prise en conseil des ministres du 21 février dernier, une délégation ministérielle s’est rendue à Karimama ce samedi 23 février pour présenter les condoléances du gouvernement aux familles éplorées suite au chavirement d’un navire dans la commune. En dehors du message de solidarité et des condoléances de la Nation dont ils sont porteurs, les émissaires du gouvernement ont aussi porté assistance aux familles avec des vivres de différentes natures. Un geste fortement soutenu par l’honorable député Bako-Arifari.

Conduite par la ministre des affaires sociales et de la microfinance, BintouChabi Adam Taro, en présence du ministre des infrastructures et des transports Alassane Seidou, des honorables députés Nassirou Bako-Arifari et Issa Salifou, du préfet de l’Alibori Mohammed Moussa, du maire de la commune de Malanville, Inoussa Dandakoé, la délégation arrivée à Karimama, s’est rendue au cimetière de la commune pour un recueillement sur les tombes des disparus. Une prière y a été dite en présence des émissaires du gouvernement qui se sont dirigés par la suite vers l’école primaire Gourou-Béri où a eu lieu la remise des dons du gouvernement aux familles éplorées. Le chef de la délégation gouvernementale Bintou Chabi Adam Taro, a saisi l’occasion pour passer le message de compassion du Chef de l’État et de son gouvernement. A la suite des mots de bienvenue du maire de la commune de Karimama, Moussa Bello, le ministre des infrastructures et des transports a d’abord dit les compassions du chef de l’État Patrice Talon et de toute la nation béninoise aux familles éplorées en particulier et à la commune de Karimama en général avant de laisser sa collègue des affaires sociales et de la microfinance et chef de la délégation gouvernementale, livrer le message du gouvernement. Bintou Chabi Adam Taro, ministre des affaires sociales et de la microfinance a, à cette occasion, dit être touchée par cette catastrophe qui a frappé Karimama où plusieurs de ses compatriotes, dans la recherche de leur gagne pain, ont perdu la vie. Pour elle, c’est tout le Bénin qui est en deuil et le gouvernement ne pouvait rester insensible à ce triste événement. C’est pourquoi, la délégation qu’elle conduit fait œuvre utile aux familles des victimes à travers des vivres tels que des sacs de riz, des bidons d’huile, des pâtes alimentaires, des jus de fruits etc, et aussi des vêtements, des pagnes, des couvertures, des nattes, des gilets de sauvetage, et une enveloppe financière de 5.000.000 FCFA. Elle a par ailleurs, expliqué que le conseil des ministres a eu le compte rendu du chavirement d’une barque sur le fleuve Niger et a pris des mesures d’accompagnement aux familles des victimes. En effet, le 13 février dernier, une barque motorisée provenant de Gourou-Béri dans la commune de Karimama et se rendant au marché de Ouna dans la commune de Sambera au Niger, a chaviré à hauteur de cette localité avec à son bord, des passagers béninois et nigériens. Il ressort du bilan dudit naufrage que 68 personnes ont été secourues par les riverains et les services spécialisés du Bénin et du Niger. Par contre, environ 40 personnes sont portées disparues. Les recherches, à la date du 19 février, ont permis de retrouver 26 corps de Nigériens et de Béninois dont au moins la vingtaine de décès enregistrés dans le seul village de Gourou-Béri à Karimama.

Des mesures hardies et urgentes prises par le gouvernement

Lots de vivres

En annonçant aux victimes du naufrage et aux populations de Karimama que les diligences se poursuivent, après l’assistance d’urgence aux rescapés à travers l’Agence nationale de protection civile et la préfecture de l’Alibori, et en plus de la mission officielle déjà dépêchée sur les lieux, dès l’annonce du drame, le gouvernement, par la délégation ministérielle qui présente les condoléances aux familles éplorées, attache une importance capitale aux populations éprouvées. Mais pour que de telles situations dommageables ne se reproduisent, annonce la ministre des affaires sociales, le Conseil des ministres, après avoir décidé de mettre une somme supplémentaire à la disposition des familles éplorées, a par ailleurs, pris une série de mesures essentielles au nombre desquelles, la mise en place d’un détachement de police fluviale au niveau des embarcadères, la formation des conducteurs des engins fluviaux, l’obligation de faire respecter la charge utile de chaque barque, l’obligation pour les conducteurs de doter chaque passager d’un gilet de sauvetage, la réalisation d’un manifeste de passagers à présenter avant chaque départ, le renforcement de la réglementation sur le transport fluvial.

Le député Nassirou Bako Arifari soutient et appuie le geste gouvernemental

Descendu spécialement à Karimama ce samedi 23 février, pour présenter aussi ses condoléances aux familles éplorées aux côtés des membres du gouvernement, l’honorable député Nassirou Bako-Arifari, leader du bloc Républicain dans l’Alibori, a saisi l’occasion pour appuyer le geste gouvernemental. Conscient en effet que le gouvernement ne peut à lui seul consoler les victimes, l’honorable député Bako-Arifari a, à la suite du ministre des affaires sociales, pris la parole pour aussi apaiser les familles endeuillées et apporté une contribution substantielle aux parents des victimes du naufrage.
En sa qualité d’élu du peuple et leader de la région, Nassirou Bako-Arifari a remercié fortement le gouvernement Talon pour son pragmatisme et l’efficacité de son action à travers les décisions prises pour prévenir de telles catastrophes à l’avenir. Le préfet de l’Alibori, en recevant, au nom des victimes le don gouvernemental, ainsi que celui du député, a pris l’engagement de veiller à ce que les dons aillent véritablement vers les bénéficiaires. Il a également promis de veiller à ce que des dispositions idoines soient prises pour éviter pareilles catastrophes ne surviennent. Le préfet du département de l’Alibori Mohammed Moussa, en promettant veiller au strict respect des décisions prises par le gouvernement, a exhorté les populations de Karimama à être respectueuses des mesures annoncées pour leur bien.

De Karimama, Gérard AGOGNON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page