.
.

Le triomphe de la vérité

.

Brouille au sein des états-majors politiques pour les législatives de 2019: Le projet de liste unique de l’opposition hypothéqué


Vues : 1

Constantin Amoussou

(Constantin Amoussou réagit et accuse Boni Yayi)

Dans un poste qui circule sur les réseaux sociaux depuis peu, Constantin Amoussou, porte-parole du Pôle Unifié des Jeunes de l’Opposition (PUJO) fait des révélations sur les raisons qui seraient à l’origine de l’annulation du bloc unifié de l’opposition aux législatives du 28 avril prochain au Bénin. Lire ci-après l’intégralité de ses propos.

« … Je voudrais m’exprimer ici à deux titres:

1-Parce que j’ai eu le privilège de participer depuis près d’un an à presque toutes les réunions de la Coalition pour la Défense de la Démocratie en vue de la création, par l’opposition, d’un seul parti.

 

2- Parce qu’en dehors de cela, j’ai eu le privilège de discuter avec tous les acteurs, car le PUJO, Pôle Unifié des Jeunes de l’Opposition, dont je suis le porte-parole n’a eu de cesse de se faire le porte-flambeau de la liste unifiée.

 

Nous avons parlé en groupe et /ou individuellement avec Soglo père et fils, Ajavon, Azannaï, Mitokpè, Houndété, Yayi…

Aucun jeune, membre de l’USL, par sa volonté d’être candidat, n’aura motivé la situation actuelle.

Le Président Boni Yayi est l’unique responsable de ce qui est advenu.

C’est lui qui, aussitôt qu’il a obtenu un récépissé provisoire pour le parti FCBE, a changé de langage en rejetant l’option, en cours, de la création du parti unifié, en exigeant que les FCBE soient considérés comme le parti qui portera la liste.

N’est-ce pas normal que l’USL qui a, elle aussi, obtenu son récépissé le même jour que FCBE, rejette cette option et exige le retour à l’option de départ du parti unifié?

Nous en étions là quand les FCBE sont allés prendre les devant, lors d’un Conseil national pour entériner cette idée: Ou c’est FCBE, ou il n’y aura pas de liste unique.

Face au blocage, l’USL, comme Restaurer l’Espoir d’ailleurs, a procédé à la mise en conformité du parti, pour parer à toutes éventualités.

 

Elle a ainsi pu obtenir l’accord des parents Soglo pour le compte de la RB, du président Golou pour le PSD, du président FAGBOHOUN, pour le MADEP….pour constituer ce qui pourrait, sous le vocable “grand ” USL constituer le second bloc de l’opposition.

Le président AJAVON et le président YAYI ont donc ainsi fini par arrêter, de commun accord, le principe de “deux listes intelligentes”, chacune prioritaire par zone, portant dans sa zone d’influence même les candidats des partis alliés.

Ainsi, on pourrait voir un militant USL sur la liste FCBE dans le nord, et un militant FCBE sur la liste USL dans le sud.

 

Brusquement, le président Yayi a eu une séance à Paris avec Léhady qui craignait apparemment que la montée en puissance de l’USL dans le sud, éclipse définitivement la RB.

C’est ainsi qu’il a manœuvré la deuxième sortie de Vidolé qui s’est tenue il y a une semaine, sans l’USL, en essayant de débaucher tous les alliés de l’Usl, papa et maman y compris, afin d’isoler Ajavon et l’obliger à faire allégeance aux FCBE, de force.

Ce faisant Léhady et les autres partis habituellement influents dans le sud, concurremment avec l’USL, se sont mis à l’esprit que les FCBE occuperaient le nord, et les feraient maîtres dans le sud, contre Ajavon isolé.

Dans ce contexte, l’USL fait le constat des coups bas de ses partenaires supposés, et décide de faire face à son avenir, car ne dit-on pas qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné?

Tel est Alédjo Maora, Alban Hope, Karel Lawson, Modeste Kpotin, Afis dOlagdegnide Afiss Kolalou, Morgan Offishal, Franck Adingni, Donklam Abalo, Geraldo Gomez, Christian Nicolas D’Oliveira, le point de discorde entre l’USL et les autres.

 

Ajavon aura fait tous les sacrifices pour la liste unifiée.

Nous militants USL, avons été et sommes toujours prêts à nous sacrifier dans l’intérêt de notre pays et de l’opposition, si en face, nos alliés font un jeu franc.

Malheureusement, au lieu d’indiquer que l’opposition aura désormais deux listes pour mettre Talon en difficultés dans les deux grandes zones géographiques, les FCBE ont préféré répandre de l’intoxication, en indexant AJAVON, à tort, comme le fossoyeur de la liste unique.

 

UNE CONTRIBUTION DE

Constantin AMOUSSOU,

 

POUR ÉCLAIRAGE.

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page