.
.

Le triomphe de la vérité

.

Violences faites aux femmes: Les élèves du Ceg Godomey sensibilisés, la lutte des Soroptimist du Bénin gagne du terrain


Vues : 1

Les femmes Soroptimist, le directeur du Ceg et quelques élèves à l’issue de la séance de sensibilisation

Après les élèves du Ceg Akassato, le tour est venu à ceux du Ceg Godomey de recevoir les membres des clubs Soroptimist du Bénin qui ont initié une série de sensibilisations dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes. Cette séance conduite le Soroptimist International Club Calavi Colombe a eu lieu le vendredi 14 décembre 2018. Elle a connu la participation d’une centaine d’élèves qui se sont montrés très intéressés par le thème. Et à eux, les animateurs d’Amour et vie sollicités pour la circonstance ont après  avoir détaillé les formes de violences qui existent, prodigué des conseils sur les comportements à adopter pour éviter d’être violenté ou pour faire punir l’auteur de violence. «Car, il y a des lois qui interdisent la violence sous toutes ses formes », ont-ils rassuré. Madame Justine Kpédjo, vice-président du Soroptimist International Club Calavi Colombe, s’est réjouie de la tenue de la séance et a félicité les enfants pour leur engagement. «Les enfants nous ont émerveillé. Ils nous ont prouvé qu’on ne s’est pas trompé en décidant d’aller vers eux dans le cadre cette sensibilisation », a-t-elle déclaré. Quant aux élèves, ils ont souhaité que ces genres d’initiatives se multiplient afin que leurs camarades puissent bénéficier de ces enseignements, qui une fois compris, et mis en exécution,  les aideront à éviter la violence. Ils ont quand même pris l’engagement, en attendant d’autres séances, de se faire porte voix de ce club qui est en guerre contre le phénomène. Pour sa part, le directeur du Ceg Godomey, Bernard Lahamy tout en saluant l’idée, a confié qu’elle est venue en quelque sorte pour ouvrir les yeux aux enfants et aussi à tous. «Le peuple meurt par faute de connaissance. Il faut alors qu’on donne aux apprenants et aux apprenantes assez d’informations sur les violences notamment, celles qui sont faites aux femmes. Voilà pourquoi nous avons accepté que cette séance, une occasion toute offerte pour permettre à  nos élèves de distinguer les formes de violences afin de savoir comment se comporter, se tienne chez nous », a ajouté le directeur qui se dit prêt au besoin de mobiliser les enfants pour de nouvelles séances. Soulignons que cette sensibilisation est initiée dans le cadre de la quinzaine d’activisme décrétée par l’organisation des Nations Unies.

 

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page