.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réformes dans les universités privées: Les clarifications du Depes Amouzounvi qui mettent fin aux polémiques


Vues : 0

Un soleil nouveau se lèvera sur le secteur des établissements privés d’enseignement supérieur.

Éclairer l’opinion publique sur la nouvelle réforme en cours dans l’enseignement supérieur béninois, à savoir le passage des établissements privés, du régime d’ouverture à celui d’agrément. C’est à cet exercice que s’est donné le vendredi 02 novembre 2018 sur la chaîne de télévision Canal3, le Directeur des établissements privés d’enseignement supérieur (Depes), Professeur Dodji Amouzouvi. Il a tout d’abord rassuré les acteurs du système, de la mise à disponibilité bientôt de la liste officielle des établissements retenus. « Tout est fin prêt, et je puis vous dire que dans les jours ou les heures qui viennent, cette liste sera publiée » a-t-il précisé avant d’expliquer les critères d’homologation. Et c’est avec fierté qu’il a informé de ce que le processus donne autorisation aux promoteurs de procéder à une réclamation à l’issue de la publication de la liste. Au sujet des bruits qui courent les ondes sur une supposée magouille en vue, l’invité de Canal3 confie ; « On peut tout dire mais il faut savoir que tout le travail a été fait sous anonymat jusqu’à la dernière minute et c’est quand toutes les listes ont été validées, que les anonymats ont été levés ». Pour le travail qui a été fait, il a rassuré de ce que le paquet est mis pour que, désormais en quittant le régime premier précaire qui est celui d’ouverture pour venir vers le régime de l’agrément, les établissements puissent obtenir l’agrément de leur établissement et de leurs filières. « C’est donc un bon début pour que plus rien ne soit comme avant » a-t-il conclu.

Lire un extrait de son intervention: À propos de la liste officielle des établissements retenus

« Quand on investit un domaine, on s’occupe de connaître les règles qui régissent cette activité. Donc les EPES ne sont pas excusables même si on peut comprendre ça. Et c’est à cela nous nous attelons en mettant à disposition les textes afin que plus personne ne les piétine.
Je voudrais du haut de cette tribune redire une fois encore ce que j’ai déjà dit à tous les promoteurs d’établissements privés d’enseignement supérieur: à la date d’aujourd’hui ( Vendredi 2 Novembre 2018) il n’y a pas une liste officielle des établissements privés d’Enseignement Supérieur. Qu’ils soient agréés, qu’ils soient autorisés à ouvrir cette année, qu’ils soient suspendus, qu’ils soient fermés ou réservés, cette liste n’est pas encore publiée. Les différentes structures qui doivent travailler, ont depuis Mai 2017 commencé ce processus qui est arrivé à son terme. Nous sommes dans une grande première et il s’agit de l’agrément des Établissements Privés de l’Enseignement Supérieur . C’est le deuxième régime de fonctionnement après celui de l’ouverture. Et puisque c’est une première, il faut de la précaution pour s’assurer que tout se fait dans les règles de l’art. Tout est fin prêt, et je puis vous dire que dans les jours ou les heures qui viennent, cette liste sera publiée. Elle est mise à la disposition de l’autorité après le travail aussi bien des comités techniques, que des Commissions techniques du Conseil Consultatif National pour l’ Enseignement Supérieur qui regroupe des membres issus de par moins de six ministères, de la société civile et mêmes des représentants dûment désignés des promoteurs des établissements privés d’enseignement supérieur. Tous ceux-là ont travaillé, validé et paraphé cette liste qui sera publiée dans les prochaines heures.
Je comprends les étudiants et leurs parents. La rentrée est pour le 15 Octobre. Elle a été solennellement lancée aujourd’hui à Parakou. Ce léger retard qui est dû à un ensemble de choses, sera rattrapé en l’espace de 48 heures. Mais puisque l’expérience sera déjà acquise, puisque les textes complémentaires sont arrivés, c’est sûr que l’année prochaine, on se prendra tôt.

Sur les critères d’homologation
Les textes sont durs mais c’est les textes. Lorsqu’on lit les différents textes qui régissent le fonctionnement des établissements privés d’enseignement supérieur, quand on voit les différents documents servant de guide de l’usager depuis des années, les pièces à fournir sont connues. Depuis Janvier 2018 où l’information est officiellement donnée aux établissements privés d’enseignement supérieur qui ont émargé et les cahiers de transmission sont à la direction générale pour prouver ce que je dis, et à qui on a dit 16 Août 2018, donc huit (08) mois de préparation pour réunir les pièces et les déposer, il en a qui reviennent en Septembre, en Octobre, dire qu’ils n’ont été informés il y’a 5 jours. C’est un mensonge. Il y a à la Direction générale de l’enseignement supérieur leur cahier de transmission.

Trois éléments
-À la date du 29 janvier 2018, les promoteurs d’établissement ou leurs représentants ont émargé, comme quoi nous avons reçu cette lettre circulaire.
-Le 02 février 2018, j’ai personnellement réuni les promoteurs d’établissement ou leurs représentants. Ils étaient au nombre de 62. Ils ont signé la liste de présence et le rapport est là.
– En Juillet 2018, sur demande des structures faîtières des établissements privés d’enseignement supérieur, Madame la Ministre a autorisé que je rencontre les promoteurs qui ont des difficultés et qui l’ont exprimé, afin de leur apporter assistance.
Pour le travail qui a été fait, le paquet est mis pour que désormais en quittant le régime premier précaire qui est le régime d’ouverture pour venir vers le régime de l’agrément, les établissements puissent obtenir l’agrément de leur établissement et de leurs filières. C’est donc un bon début pour que plus rien ne soit comme avant.

De la publication de la liste et la suite…
À l’issue de la publication de la liste, la possibilité sera donnée aux promoteurs de réclamer. Il y aura une deuxième délibération. À partir de ce moment, la liste définitive sera publiée au bout d’une semaine après la publication de la liste provisoire. Après nous démarrons en même temps le processus d’homologation. Un soleil nouveau se lèvera sur le secteur des établissements privés d’enseignement supérieur.

À propos des listes qui circulent
On peut supputer, on peut tout dire mais il faut savoir que tout le travail a été fait sous anonymat jusqu’à la dernière minute et c’est quand toutes les listes ont été validées, que les anonymats ont été levés. Toutes les listes que je vois circuler ne correspondent pas au travail qui est fait quand on a vu les anonymats se lever, donc il y’aura des surprises. »

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page