.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entrée en fonction de Ismath Bio Tchané à la Cour suprême: Batoko installe la présidente de la chambre des comptes dans ses fonctions


Vues : 1

Mme Ismath Bio Tchané posée à côté du Président Batoko

La nouvelle présidente de la Chambre des comptes de la Cour suprême a été installée ce jeudi 20 septembre 2018 dans ses nouvelles fonctions. Ismath Bio Tchané Mamadou qui assurait depuis le 1er Juillet 2016, l’intérimaire, cumulativement avec ses fonctions de présidente de section, a été confirmée à la tête de la structure. C’est par décret n°2018-330 du 25 juillet 2018 pris en Conseil des Ministres après avis conforme du Conseil supérieur de la Magistrature. A la cérémonie de sa prestation de serment ce jeudi au siège de l’institution à Porto-Novo, le Procureur général a dans son réquisitoire, félicité l’impétrante pour son brillant parcours professionnel entamé le 28 décembre 1988, puis l’a invitée à placer son mandat sous le signe du relèvement des défis de la chambre. Dans son discours, le président de la Cour suprême a lui aussi reconnu et salué les capacités managériales et le sens du devoir dont dame Ismath Bio Tchané Mamadou a fait montre depuis son arrivée en 2009 à la Cour suprême. Sa confirmation à la tête de la Chambre vient donc couronner, dira-t-il, le riche parcours de sa vie professionnelle. Devant ses collègues membres de l’institution, anciens présidents des chambres et autres acteurs du secteur de la justice, le président Ousmane Batoko a ensuite rappelé les principales missions assignées à la Chambre des comptes. Il s’agit du contrôle de l’exécution de la loi des finances, le contrôle des comptes de campagne des candidats aux élections et la réception de la déclaration sur l’honneur des biens du président de la république, des ministres, députés et de toutes autres personnalités nommées ou élues à des fonctions politiques. A l’en croire, l’acte témoigne du prix que le Conseil supérieur de la magistrature attache au fonctionnement régulier de l’institution judiciaire. Et c’est à juste titre que le numéro un de la Cour suprême a invité celle dont il a porté la candidature à s’armer davantage pour continuer à ses côtés la lutte pour le renforcement de l’indépendance de l’institution et de ses animateurs. Ce qui à son avis, est nécessaire à l’équilibre de la société béninoise. Ousmane Batoko a, pour finir, recommandé à la nouvelle patronne la réorganisation des sections de la chambre pour accompagner le renforcement qualitatif du personnel.

Germin DJIMIDO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page