.
.

Le triomphe de la vérité

.

Classement FIFA du mois de juin 2018: Sans sélection nationale active, le Bénin chute


Vues : 0

Les Ecureuils à l’entrainement avant le match contre le Gabon gagné 1-0

Comme on pouvait s’y attendre, le Bénin a reculé dans le classement des nations de football que la FIFA a publié ce jeudi 7 juin 2018. En effet, le pays des Ecureuils qui n’a effectué le moindre match depuis le début de cette année et qui a souvent bénéficié de la chute des autres qui jouent, pour progresser ne s’est pas retrouvé. Car, de la 84è loge au mois de Mai, le Bénin est passé à la 88e. Ce rang fait descendre le pays à la 20e place sur le continent. Ceci du fait que les sélections nationales des autres pays, surtout celles qui se préparent pour le mondial de Russie, ont livré beaucoup de matches qui ont eu des incidences sur ledit classement. Il est vrai qu’au niveau mondial, c’est l’Allemagne qui fait toujours la course en tête devant le Brésil, la Belgique, le Portugal et l’Argentine dans le top 5. Mais, dans le Top 10 mondial, la Pologne a fait chuter l’Espagne en 10e position en grimpant de deux places, au 8e rang. Au niveau africain, la Tunisie a perdu -7 places, soit 102 points, la pire baisse du mois. Cela ne l’a pas empêchée de continuer à mener la danse sur le continent.Les deux nuls (2-2, contre le Portugal puis contre la Turquie), n’ont pas suffi pour faire avancerles Aigles de Carthage 14e il y a un mois. Ils sont désormais 21e mondial et devancent le Sénégal (27e), puis la RDC (38e). LeMaroc et l’Egypte, deux des prochains représentants du continent au mondial sont respectivement 41e et 45e juste devant le Ghana (47e) et le Nigéria (48e). Notons enfin que sans jouer, le Mali a progressé au niveau mondial (+3) tandis que l’Algérie poursuit sa chute (-2). Le prochain classement est attendu le 19 juillet, soit 4 jours après la finale du Mondial, avec sans doute d’importants bouleversements au programme. Lequel bouleversement peut-être encore fatal au Bénin de StéphaneSessegnon, DjimanKoukou, Seibou Mama, David Kiki, Saturnin Allagbé et autres qui sont restés depuis le match contre la Gambie (1-0), à Cotonou sans le moindre regroupement. Une situation qui est due au fait que le Bénin ne dispose pas d’encadrement technique depuis le départ du sélectionneur Oumar Tchomogo et qui mérite d’être corrigée par les autorités fédérales et ministérielles qui ont à charge la gestion de l’équipe nationale.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page