.
.

Le triomphe de la vérité

.

Conseil d’administration de la Grande Bibliothèque d’Alexandrie: Soglo échange avec le Président Egyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, sur sa vision de l’Afrique


Vues : 0

Invité au Caire, en Egypte, au Conseil d’administration de la Grande Bibliothèque d’Alexandrie, qui s’est réuni du mardi 17 au jeudi 19 avril, l’ancien Président de la République du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo était l’une des grandes personnalités qui ont marqué ce Conseil par la qualité de sa participation en sa qualité de membre actif. Profitant de sa grande expérience en tant que  membre du Conseil d’administration de Sasakawa et vice-président du Forum des anciens chefs d’Etat et de gouvernement africains, Nicéphore Dieudonné Soglo a affirmé son leadership au Conseil d’administration de la Grande Bibliothèque d’Alexandrie. Les qualités du président Nicéphore Soglo se sont révélées en Egypte et l’ensemble du conseil a eu une remarquable admiration pour sa grande connaissance de l’histoire africaine. Ses compétences, son parcours exemplaire à la tête de l’Etat béninois et son amour pour l’histoire africaine, lui ont valu une place de choix dans le grand cercle de prise de décision de la Bibliothèque d’Alexandrie, l’une des sept plus grandes et vieilles bibliothèques du monde. Il était en compagnie de plusieurs autres personnalités de haut rang dont, l’ancien vice-président de la Banque mondiale, Fouad Serageldine. Ce séjour a permis au Président Nicéphore Dieudonné Soglo et à ses pairs de mener plusieurs réflexions, entre autres, sur le maintien et la réhabilitation de la Bibliothèque d’Alexandrie, la revue de la charte du Conseil d’administration de la Bibliothèque d’Alexandrie, et enfin, le budget de la modernisation de l’infrastructure. Ils ont ensuite statué sur la date de la prochaine rencontre du comité qui se tiendra en 2019.

Pour une Afrique unie et développée

En marge du Conseil d’administration de la grande bibliothèque d’Alexandrie, le président Soglo a été reçu en audience par le Président de la          République Arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi. Le président d’Égypte a salué son hôte pour son leadership et son parcours  politique exemplaire qui constitue une référence en Afrique et dans le monde. Après ces éloges, les deux personnalités ont échangé sur plusieurs points. Le Président de la République Arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi, a ensuite fait savoir qu’il veut bien changer la capitale de l’Égypte pour la transférer dans une autre ville. Son choix a porté sur El Alamein, la ville égyptienne située dans le désert de Libye, au bord de la mer Méditerranée. Située à 106 km à l’ouest d’Alexandrie et à 240 km au nord-ouest du Caire, El Alamein est la terre africaine où Napoléon a posé les pieds. A son tour, l’ancien Président Nicéphore Dieudonné Soglo a aussi partagé avec le chef d’Etat égyptien, sa vision du pays des pharaons. Il a rappelé le devoir de mémoire, qui est l’une des composantes de la feuille de route élaborée avec le regretté président sud-africain, Nelson Mandela. Un volet qui met l’accent sur la traite négrière vielle de quatre siècles, pendant lesquels près de quatre cents millions de femmes, d’hommes et d’enfants ont été déportés, vidant ainsi le continent de ses bras valides. Le président Soglo a aussi mis l’accent sur le second volet de cette feuille de route, relatif au développement grâce à l’énergie. Il a expliqué au chef d’Etat Egyptien, la chance que regorge l’Afrique de disposer d’importantes ressources minières comme naturelles dont, le fleuve le plus puissant de la planète capable de fournir à lui seul, de l’énergie pour toute l’Afrique. Un atout qui devrait permettre aux différents gouvernants de miser sur la bonne gestion de ces ressources pour avoir de l’énergie pour tous et développer les nations. Aussi, l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo, a attiré l’attention du président égyptien sur la poussée démographique de l’Afrique qui, à l’horizon 2050, aura une population d’environ un milliard ou plus. Une situation qui nécessite l’adoption de la révolution verte pour répondre aux besoins de la jeunesse. Il a ensuite partagé avec le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, sa vision de voir fédérer les nations africaines en vue de promouvoir la bonne gouvernance, assurer la libre circulation des personnes et des biens, puis, voir une Afrique unie et développée. Au terme de ce tête-à-tête avec l’ancien président du bénin, le chef d’Etat Egyptien, membre d’honneur de la grande Bibliothèque d’Alexandrie, a reçu en audience l’ensemble des membres du conseil d’administration.  Ils lui ont fait le point des conclusions du conseil d’administration ainsi que des décisions prises.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page