.
.

Le triomphe de la vérité

.

Développement à la base : Richard Aguédégan et les siens réfléchissent sur le devenir d’Akiza


Vues : 1

Vue partielle des membres de la délégation des forces vives d’Akiza ensemble avec leur frère ainé Richard Aguédégan

Situé dans les confins de la commune de Zogbodomey, dans le département du Zou, l’arrondissement d’Akiza reste toujours une localité enclavée à cause de la politique politicienne de certains cadres politiques de la commune de Zogbodomey. Voyant la situation s’empirer, les forces vives de l’arrondissement d’Akiza, sous le leadership de Richard Aguédégan, ont organisé, ce dimanche 18 mars 2018, au complexe scolaire Jean Piaget II d’Abomey Calavi, les états généraux pour le développement de leur localité.

« Vous imaginez qu’en ce 21ème siècle où le monde est devenu un village planétaire, l’arrondissement d’Akiza reste le plus difficile d’accès dans le département du Zou, quel que soit le chemin que vous empruntez pour s’y rendre. L’électrification est une denrée rare. Un seul village sur les 11 est partiellement électrifié », a expliqué l’assistance. A tout cela s’ajoute, selon les propos des participants à cette rencontre, le manque criard d’eau potable, d’infrastructure éducative et scolaire adéquate. Le seul centre de santé existant dans l’arrondissement d’Akiza qui dessert une douzaine de villages, est dépourvu de tout. Ce triste et sombre tableau n’est pas du goût des forces vives d’Akiza qui, sous la clairvoyance de Richard Aguédégan, sont décidées à changer les choses. Ainsi, dans sa prise de parole, l’initiateur de cette rencontre avec les forces vives d’Akiza, Richard Aguédégan actuellement chef quartier d’Aïdégnon dans l’arrondissement de Togba, commune d’Abomey Calavi et natif de la localité d’Akiza, dit siffler la fin de la récréation. « Akiza ne mérite pas cette condition et je crois que la faute est à nous tous. Ce n’est pas le moment de jeter la pierre à X ou Y mais il est temps de nous mettre ensemble pour accompagner la politique mise en place par le président Patrice Talon », a-t-il précisé avant de poursuivre. « Les forces vives d’Akiza soutiennent les actions du président Patrice Talon à travers son ambitieux Programme d’Action du Gouvernement. C’est fort de cela que je voudrais implorer la clairvoyance du gouvernement du président Patrice Talon à jeter un regard bienveillant envers les populations d’Akiza, afin de simplifier leurs souffrances quotidiennes ». A l’en croire, cela passe d’abord par le réaménagement des voies d’accès de la localité, et la création d’un nouveau collège d’enseignement général.Car le seul qui existe dans la localité dessert plus d’une dizaine de villages.
Chef quartier d’Aïdégnon dans l’arrondissement de Togba, commune d’Abomey Calavi, Richard Aguédégan est un haut cadre à la Société béninoise des manutentions portuaires (Sobemap) où il a occupé précédemment le poste de Directeur de la consignation, du transit et de la logistique, avant d’accéder à la direction de l’exploitation. Meneur de cette dynamique pour le développement d’Akiza, Richard Aguédégan est un titulaire d’un Mastère spécialisé en management maritime international obtenu à KEDGE Business school de Marseille en France. Sa détermination et son leadership ont convaincu les forces vives d’Akiza qui sont prêtes à aller jusqu’au bout, pour le mieux-être des populations de cette localité. Pour finir, des consignes ont été données à la délégation venue d’Akiza afin qu’elle sensibilise le reste des populations à s’enrôler pour le Ravip.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page