.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration politique: Le parti Fcbe dénonce le lynchage médiatique contre Yayi


Vues : 0

Le député Nourénou Atchadé, porte parole du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent

«Au lieu d’œuvrer à apaiser la tension, en dialoguant de façon sincère avec les travailleurs, le pouvoir, après avoir épuisé son stock de ruse et de rage, n’a trouvé d’autres moyens que de se lancer dans un lynchage médiatique contre notre leader charismatique, le président Boni Yayi » a fustigé, hier, le député Nourénou Atchadé, porte parole du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent ( FCBE). C’était hier à la faveur d’une conférence de presse tenue au siège du parti à Cotonou. Entre autres faits, il a dénoncé la récente sortie médiatique des députés membres du Bloc de la majorité parlementaire ( Bmp), qui selon lui, ont accusé l’ex-Chef d’Etat, d’avoir posé des mines à son successeur. « Comment se pourrait-il que l’ancien Chef de l’Etat qui travaillait à faire élire son propre dauphin et y croyait, pose des mines à un successeur qui aurait bien pu venir de son propre camp ? » s’est interrogé le porte parole du parti FCBE, qui en déduira que c’est depuis le congrès de Parakou, les 10 et 11 février 2018, et la visite de courtoisie de l’ancien président Boni Yayi le 25 février 2018 à la famille royale de Kétou éplorée, que le président Yayi « s’est retrouvé dans le collimateur des hommes du pouvoir gagnés par la fébrilité ». Il n’a pas manqué de déplorer aussi le fait que « la virée improvisée au domicile de l’ancien Chef de l’Etat le 06 mars 2018 des enseignants lors de leur marche de protestation contre le régime ait été saisie et présentée en chorus, dès le lendemain, dans une certaine presse à charge, comme la preuve qu’il soit l’instigateur des tensions». «Les FCBE s’indignent contre ces affabulations et appellent le Chef de l’Etat à discipliner sa troupe contre les inacceptables médisances proférées à charge contre un homme qui a tout donné pour ce peuple, et qui n’aspire maintenant qu’à partager son expérience au profit de la paix. », laissera entendre Nourénou Atchadé.
A l’occasion de la conférence de presse d’hier, le parti FCBE a également réagi sur la tension sociale actuelle en exhortant toutes les composantes du corps social à jouer leur partition, tout en rappelant au Chef de l’Etat que « c’est lui-même qui a inscrit dans son projet de société, la nécessité de revaloriser la fonction enseignante en mettant effectivement en œuvre les statuts particuliers. »

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page