.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise à la RB: Zinzindohoué dénonce une « communication spectacle » dans le procès


Vues : 0

Abraham Zinzindohoué, président du bureau politique de la RB

Resté silencieux depuis la reprise du procès de l’affaire qui oppose le camp des frondeurs, dont il est le guide et le camp de Léhady Soglo, Abraham Zinzindohoué s’est finalement prononcé, hier jeudi 16 novembre 2017. Il lui a paru important et opportun de se prononcer sur le déroulement du processus devant conduire à situer les uns et les autres. À cet effet, contrairement à ce que dit le camp de Léhady Soglo, Abraham Zinzindohoué trouve qu’il n’y a rien de surprenant dans ce qui se passe. Pour le Président du Bureau Politique formé par les frondeurs de la Renaissance du Bénin, tout ce qui se passe jusque-là est conforme aux textes. C’est pour cette raison qu’il affirme que « toutes les démarches engagées dans le cadre du procès sont conformes aux textes ». C’est ce qui ressort de la conférence de presse qu’il a animée ce jeudi 16 novembre 2017. Il a invité les militants au calme et à la patience jusqu’au délibéré du procès, avant de dénoncer « la communication spectacle » qui a cours à propos du procès. Il prend donc à contre-pieds, Me Robert Dossou , qui a déclaré que ce qui se passe est anormal et mérite d’être assez tôt révélé à l’opinion publique. Par ailleurs, il déplore la médiatisation à outrance initié par le camp de Léhady Soglo. Abraham Zinzindohoué trouve que cette stratégie est suspecte et souhaite que ce ne soit pas le voleur qui crie au voleur. L’ancien ministre a aussi appelé les militants à se mobiliser autour du RAVIP qui, selon lui, est plus urgent. « Soyons les pédagogues dans nos quartiers et réfléchissons à la réforme du système partisan », a-t-il conclu.

Abraham ZINZINDOHOUE, au sujet du procès de la RB
« Tout ce qui s’est passé reste conforme aux textes… »

Le président de la Renaissance du Bénin, maître Abraham ZINZINDOHOUE a animé un point de presse, hier Jeudi au siège du Parti. Face aux journalistes, maître Abraham ZINZINDOHOUE a désavoué la communication- spectacle organisée autour du procès RB à travers des constats par lui faits, dans les médias.
« La communication du «coup d’éclat», la communication- spectacle parait suspecte : je souhaite que cela ne soit pas le voleur qui crie au voleur ! »
L’homme aux quatre toges a expliqué les difficultés de l’office d’un juge en soulignant que celui-ci doit dire le droit.

Béninoises, Béninois ;
Militantes, Militants, Mesdames et Messieurs les sympathisants ;
Je vous remercie pour votre soutien constant et votre détermination sans faille.
Au prime abord, j’invite les uns et les autres à la sérénité au calme et à la patience. Il n’est pas rare d’observer une certaine lassitude face au déroulement des évènements des derniers jours. Pourtant, s’il est vrai que bien des choses ont pu être dites ou distillées, la vérité et les faits restent têtus.
En effet, pour qui connait la justice et sait comment se déroule une instance, rien de surprenant. Tout ce qui s’est passé reste conforme aux textes qui régissent la matière.
Aussi il est utile de rappeler qu’un procès, quel qu’il soit ne se gagne pas à coup de ragots sur les réseaux sociaux et d’épanchements dans les journaux.
Les envolées lyriques et les professions de foi ‘’circonstanciées’’, qui ont pour unique but d’attendrir l’opinion publique ne nous honorent pas.
La communication du ‘’coup d’éclat’’, la communication-spectacle parait suspecte : je souhaite que ce ne soit pas le voleur qui crie au voleur !
Sachons que la jeunesse nous observe.
Sachons que ce que nous faisons ici et là raisonne pour l’éternité.
Cela est d’autant plus nécessaire que notre pays s’engage résolument dans un chemin d’avenir. Ayons la dignité de compatir avec les victimes du débrayage dans le secteur de la santé, encourageons toutes initiatives, tout dialogue qui mettra fin à une situation qui n’a que trop durer, mobilisons-nous autour du RAVIP, soyons les pédagogues dans nos quartiers de villes et de villages, réfléchissons à la réforme du système partisan.
Mettons-nous en retrait des prétendues urgences essentielles et allons à l’essentiel des urgences.
Enfin, pour ma part je me pose en garant de l’unité de notre famille politique. Le seul vainqueur restera une idée celle qu’ensemble des femmes et des hommes épris de démocratie, de justice et de liberté se sont retrouvées et ont pris leur destin en main.
Je profite pour lancer un appel solennel à toutes celles et ceux qui se retrouvent dans nos convictions profondes : le travail, la justice, la méritocratie républicaine à nous rejoindre pour qu’ensemble nous puissions construire le Bénin d’aujourd’hui et de demain.
Vive le Bénin
Vive la Renaissance du Bénin
Que Dieu nous bénisse
Merci !
Le Président de la RB

 

 

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page