.
.

Le triomphe de la vérité

.

Forum des cadres des partis et mouvements politiques: Le Fard-Alafia bat le rappel des troupes


Vues : 1

Les leaders et responsables de plusieurs partis politiques au présidium

A l’initiative du parti Fard-Alafia, un forum des cadres des partis et mouvements politiques s’est tenun, samedi dernier, au Palais des congrès à Cotonou. Y ont pris part des personnalités et leaders de nombreuses formations politiques dérivées et proches de Fard – Alafia. L’objectif visé est de relancer la réunification de cette grande famille politique, à travers la création prochaine d’une seule force politique unique.

Grands moments de retrouvailles, de réunification et d’échanges, le samedi 23 septembre dernier, au palais des congrès à Cotonou. Ils étaient tous là, les membres, leaders et responsables à divers niveaux de plusieurs partis politiques et mouvements dérivés ou proches de Fard- Alafia. Sur la liste, on retrouve Barthélémy Kassa, Zourkaneyini Toungouh, Eugène Dossoumou et autres du Fard Alafia lui-même, Dur-Barkar du député Rachidi Gbadamassi, GGR du député Robert Gbian, NFD du député Sabaï Katé, Alafia de Seyidou Alassane, Farre du Prof. Bio Léon Bigou, RDI Anfani, Forces Unies pour le Développement de Grégoire Laourou et de plusieurs présidente et représentants de mouvements politiques. Un véritable rappel de troupe qui sonne bien avec le crédo de cette rencontre : ’’Ensemble pour une dynamique unitaire’’.
« Mus par la ferme volonté d’agir au sein d’un seul et même creuset, les leaders et autres responsables de ces diverses formations politiques ont décidé de se retrouver pour se parler, échanger, concilier les visions et se réconcilier » a affirmé, le président du comité d’Organisation, Eugène Dossoumou à l’ouverture des travaux. « Le présent forum se tient à un moment crucial de l’histoire politique du Bénin marqué par une annonce de la réforme du système partisan. Le parti Fard – Alafia soucieux de marquer son temps dans l’histoire comme par le passé a entrepris de larges concertations avec les partis et mouvements politiques qui lui sont proches de même que les sympathisants dans le but de faire émerger un parti plus solide et plus grand à même de s’imposer sur l’échiquier politique national come une force incontournable » a indiqué, pour sa part, le secrétaire général de ce parti, Zourkaneyini Toungouh. « Nous étions ensemble et certaines circonstances nous ont amenés à emprunter des chemins différents sans pouvoir arriver à destination dans de très bonnes conditions, donnant l’impression que les voies empruntées ne nous ont pas porté bonheur. » a-t-il aussi fait constater, ajoutant : « Le bilan, s’il n’est pas négatif n’est surement pas élogieux et se passe de tout commentaire car chacun peut tirer des conclusions qui s’imposent aisément ». Mais à présent, il s’agira de se regarder en face, reconnaître ses erreurs d’appréciation et décider en toute responsabilité de se remettre ensemble. C’est la voie à suivre désormais, selon le secrétaire général du Fard-Alafia qui a appelé les uns et les autres à ne pas « céder aux tentatives de blocage de quelque ordre que ce soit, ni accéder aux arguments fallacieux qui pourraient entacher notre perspicacité, émousser notre ardeur au point de nous détourner de notre objectif commun ».
Au nombre des autres intervenants, l’honorable Sabai Katé, président du parti NFD a appelé à la « conscience de toues les acteurs pour ce virage désormais incontournable ». Pour lui, « Fusionner ou disparaître est une équation à résoudre par les leaders politiques ». Le Général Gbian, président de la coalition GGR aussi va renchérir en ces termes : « Nous devons sortir de la logique de l’individualisme et montrer aux Béninois que nous pouvons nous mettre ensemble pour défendre l’intérêt collectif, servir le peuple et contribuer au développement de notre commune patrie ». Et de poursuivre : « ensemble, au sein du regroupement politique que nous aurons à créer, nous défendrons les causes justes et porteront la voix des sans voix ».
La rencontre a également été meublée par des communications présentées par deux éminents professeurs d’université à savoir Bio Bigou Léon, et Orou Jean Chabi sur le thème fort édifiant : « Animation de la vie politique nationale depuis la conférence nationale des forces vives de février 1990 à nos jours »
Dans son parcours et à l’image de toutes formations politiques, ce parti a été durement éprouvé face à des enjeux et des intérêts ayant provoqué dans le temps l’émiettement de la grande famille originelle. Chaque fraction ayant fait sa propre expérience ainsi que son bilan, il est apparu plus que jamais nécessaire de reconstituer et de réunifier la famille à l’heure des grands regroupements politiques. Tous étaient dans la même dynamique, ce samedi, au Palais des congrès et sont visiblement déterminés à mener l’initiative à bon port.

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page