.
.

Le triomphe de la vérité

.

Politique nationale: André Okounlola et le parti UFF tournent dos aux FCBE


Vues : 0

L’honorable André Okounlola quitte le navire Fcbe

Le parti Union Fait la Force (UFF) de l’honorable André Okounlola a tenu, ce samedi 05 Août 2017, son Conseil National dans la ville de Savè dans le département des Collines. Une occasion pour les membres de ce parti de réfléchir sur la situation politique nationale et de donner une nouvelle orientation audit parti. En effet, membre constituant des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) sous le régime de Boni Yayi, le parti UFF de l’honorable André Okounlola tourne définitivement dos à la grande alliance Fcbe. Cette décision, la plus importante du conseil national n’est pas pour autant une surprise pour les acteurs politiques nationaux qui estiment que ce revirement du député cache beaucoup de choses. En réalité, l’objectif principal du conseil national du parti UFF est de déclarer l’appartenance du parti à la mouvance présidentielle avec pour crédo, le soutien indéfectible du parti au programme d’action du gouvernement du président Patrice Talon. Et comme il est aisé de le comprendre le président du parti UFF n’est pas le premier à poser ce pas. Celui de quitter l’ancienne famille politique pour s’accrocher au pouvoir en place ; soit qu’il n’a fait qu’emboiter les pas à ces nombreux collègues députés, en l’occurrence, les honorables Barthélémy Kassa, Adam Bagoudou, Bako Arifari et autres. Mais dans le cas d’espèce, ce revirement à l’ère d’une fuite en avance car plusieurs dossier se serait collé à la personne de l’honorable André Okounlola qui risque, vue la stratégie mis en place par le gouvernement pour la lutte contre l’impunité, répondre devant la justice.Pour certains,l’affaire dite ‘’ Acquisition de Machines Agricoles’’ pour le compte du Programme de Promotion de la Mécanisation Agricole en est la principale raison. Et pour rappel, ce dossier a été l’un des scandales jamais élucidé sous le régime du président Boni Yayi. Il aurait été dénoncé la passation de marchés gré-à-gré et surtout la surfacturation dans l’acquisition des machines agricoles. Des irrégularités dénoncées avec rage par l’honorable Janvier Yahouédéhou qui aujourd’hui adopte une position d’observateur silencieux.Toutefois, il revient au gouvernement de faire la part des choses en poursuivant tous ceux et celles qui se seraient impliqué dans de salles affaires sous le régime précédent même si ces derniers s’agenouillaient pour soutenir bec et ongle le programme d’action du gouvernement. Il y va de l’intérêt et de la crédibilité du gouvernement qui a, déjà à plusieurs reprises, dégommé et fait rendre gorge à des personnalités pas des moindres impliqués dans des dossiers de malversation financière.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page