.
.

Le triomphe de la vérité

.

Célébration de la fête nationale: 1er août particulier, Cotonou fête dans la douleur


Vues : 1

Talon lors du 1er Aout 2016

La célébration du 57ème anniversaire  de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale est dans quelques heures. Mais, contrairement aux années précédentes, la ville de Cotonou qui accueille les manifestations officielles est toujours dans ses vieux habits. En effet, mis à part quelques drapeaux qui se s’observent, le long des artères de la grande ville, aucune couche de peinture n’est visible jusque-là, à part celle apportée au tronçon étoile Rouge-St Jean qui accueille le défilé militaire.  Les panneaux publicitaires indifférents, la Place des Martyres à peine décorée et la plupart des feux tricolores en panne dans la grande métropole béninoise. Au niveau du comité d’organisation des manifestations officielles, aucun chef d’Etat étranger n’est annoncé, aucune nouvelle spéciale ne fuse de la bouche de qui que ce soit,   sauf la rencontre tenue, vendredi dernier, avec les différents acteurs impliqués dans l’organisation de la cérémonie officielle. Le plus surprenant dans tout ça est qu’il n’y aura même pas un match de football comme l’indique la tradition de cette fête nationale depuis des décennies. En lieu et place, c’est un géant concert qu’organise le gouvernement à travers le ministère de la culture afin d’occuper l’après-midi du 1er août 2017. A tout cela s’ajoute le deuil ayant trait à la suspension du premier citoyen de la ville de Cotonou, le maire Léhady Soglo. Une suspension qui intervient juste quelques jours avant la fête de l’indépendance, la deuxième sous le régime du Nouveau Départ. D’aucuns diront que même si le maire n’avait pas été suspendu, il ne se serait pas présenté à la cérémonie officielle parce qu’il avait prévu aller en Suisse célébrer la même fête. Toutefois, au-delà de toutes ces considérations, la suspension du maire de la ville de Cotonou vient comme pour cristalliser la sobriété avec laquelle le gouvernement avait prévu commémorer cette fête. Ce fait n’étonnera pas certainement le peuple béninois qui   apprend  depuis le 06 avril 2016 à connaître de mieux en mieux son chef d’Etat et son mode de fonctionnement. Toutes choses pour montrer que le 57ème anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale se fera sans grand tapage et dans une sobriété totale.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page